Edward
Disponible
Le Chouchou
Kirya
Disponible
Le Marqué
Chris
Disponible
Général Puceau
Icare
Disponible
Titre à Voir
Éliane
Disponible
Espionne Scientifique

lorem ipsum

lorem ipsum

lorem ipsum

           

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Mer 29 Oct - 15:04
Edward Elric
Je ne compte plus les heures qui passent. J'ai arrêté de les compter y a deux jours. Ca fait trois jours que j'ai pas fermé l'oeil, et trois jours que j'ai pas mis les pieds à la base. Si j'me souviens bien, ça fait... quoi, quatre jours depuis ma dernière mission? Récupérer une pierre volée par des mafieux. Simplement, à cause d'une maladresse, j'ai dû courir sous la pluie et résultat, j'ai fini trempé aux os...
Kheu! Génial, et en prime je tousse... Comme si les frissons qui me secouent et la fièvre n'étaient pas assez... Je resserre la couverture autour de moi alors qu'un nouveau frisson me parcourt. J'en ai marre. J'ai chopé la crève, et m'est d'avis que ça me lâchera pas avant plusieurs jours. La télé diffuse pour la énième fois une chanson stupide et, même si l'envie est forte, je me retiens de balancer la commande dans l'écran.

"Y en a marre..."

Je soupire d'un air las et, après m'être bien enveloppé dans la couverture, m'allongeai dans mon fauteuil en fermant les yeux. J'espérai que le sommeil viendrait, cette fois... Et alors que je commençais doucement à m'endormir, alors que je comptais me reposer, le bruit de la sonnerie de ma porte d'entrée me fit sursauter. Je ne pus retenir un juron. C'était donc impossible de dormir ou quoi?! Je me levai et me dirigeai vers la porte, la couverture toujours sur mes épaules. Avant que j'atteigne la porte, la sonnerie retentit à nouveau.

"Ca va, j'suis pas sourd..."

Et à cause de ma toux, ma voix est cassée. Manquait plus que ça. J'ouvris la porte et une pointe d'agacement m'envahit. J'aurais pu accepter n'importe quoi. N'importe quoi, oui. Même que mon vieil ami me demande de l'aide alors que je suis malade. Même qu'un certain taré d'albinos demande à squatter chez moi. Bref... n'importe quoi, sauf ça! Ce foutu colonel se tenait face à moi. J'avais bien envie de lui claquer la porte au nez avant d'aller me rallonger. Mais il aurait pas abandonné... Le connaissant, il aurait même explosé ma porte, rien que pour me faire enrager.

"Je suppose que t'es venu voir pourquoi j'suis absent... Bah ça se voit, j'suis malade... Kheu!"

Une nouvelle quinte de toux m'empêche de continuer sur ma lancée. Ca lui évitera d'entendre l'habituelle suite d'injures qui vient après. Une fois ma toux calmée, je soupire. Je vais retourner dans mon canapé, et de suite. D'ailleurs, c'est ce que je fais. Je le laisse planté là, tel un abruti, et je retourne m'asseoir dans mon fauteuil. J'essaie d'imaginer l'air qu'il doit avoir à la suite de ma "fuite". Ca doit être marrant à voir. Dommage que j'aie pas la forme.

"Je suppose que tu comptes pas rester là à attendre je sais pas quoi... Si tu veux, tu peux rentrer, j'dis pas non à un peu de compagnie... Kheu! Dans tous les cas, peu importe si tu décides de rester ou de partir, est-ce que tu pourrais fermer la porte, s'il te plaît?"

... Et merde. Mais qu'est-ce qui m'a pris de dire ça?! Surtout le "s'il te plaît" qui n'est pas du tout dans mes habitudes... Ca doit être la fièvre. C'est ça. C'est la fièvre. Reste plus qu'à attendre sa réaction.

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Mer 29 Oct - 22:49
Invité
Tu as commencé ta journée d'une humeur plutôt badine. Tu as souris à la jolie secrétaire qui sert ton supérieur en passant à côté d'elle, et elle a gloussé comme une adolescente qu'une star a saluée, cachant son visage tacheté de roux derrière sa pille de feuilles. Ses longs cheveux de feu étaient attachés haut, par une queue de cheval balançant de gauche à droite avec chaque pas qu'elle faisait. Elle est une des rare militaire à porter une jupe … pas une guerrière, si l'on peut dire.

Tu sais qu'elle est banale, et presque sans saveur dans sa candeur …  Avec une femme comme ça, tu ne pourras pas aller plus loin qu'un soir sans lendemain … Car elle ne te comprendra pas, même si elle travaille pour la patrie, comme toi. Les cauchemars la nuit, les mouvements instinctifs de défenses, le besoin d'espace personnel … des choses que l'on ne peut comprendre tant qu'on ne les vie pas.
Alors tu te contentes de lui sourire, et de passer ton chemin pour te rendre dans ton bureau, comme presque tous les matins depuis plusieurs années maintenant.

Tu vas t'installer derrière ton bureau … tu te demandes depuis quand être militaire c'est remplir de la paperasse … mais tu préfères ça à devoir tuer des gens, alors tu t'en es accommodé. Tu regardes les horreur que tes subordonnés t'ont déposé aujourd'hui, et tu ne peux t'empêcher de grimacer en regardant la pile de chose à faire … Mais ce n'est pas comme si c'était la première fois, alors tu prends sur toi – avec un soupire – et tu commences à faire ce pour quoi on te paye ces dernier temps. Tu te sens l'âme d'un gratte papier ….



Quand tu as terminé de faire courir ta plume sur le papier, tu te recules dans ton siège et tu t'étires, comme un chat qui serait resté trop longtemps dans la même position. Tu lève les bras au dessus de ta tête, et tu lâches un bruit entre le hn et le urg qui tire sur la longueur.

Au fond de ton siège, tu réfléchis. Ça fait plusieurs jours que le Fullmetal n'est pas venu, et tu sais de par tes hommes qu'il est soi-disant malade … Tu n'es pas sûr que ce soit la vérité, mais tu ne vas pas juger, toi aussi tu t'es fait mettre pâle après avoir abuser de la boisson … Mais là ça va faire trois jours, et ça devient inquiétant.

Tu n'a pas réellement envie de te recevoir un parapluie dans la tronche - pourquoi un parapluie ? Parce que c'est ce qui se trouve en générale dans une entrée de maison, non ? - alors tu vas voir des hommes qui sont plus ou moins proche d'Edward pour leur demander s'ils savent comment il va, et si quelqu'un est allé chez lui.

On te rit presque au nez – personne ne s'y risque réellement, mais tu vois plus d'un sourire caché – quand tu poses la question. Non, personne n'est allé voir, et personne n'ira. Comme toi, ils sont dotés d'une chose essentielle : l'instinct de préservation. Ils ne veulent pas mourir par parapluie … Pendant un bref instant, tu te demandes si cette obsession que tu as avec les parapluies ne dénoterait pas d'une quelconque envie subconsciente … avant de repousser l'idée sans que rien ne transparusse extérieurement.

Tu te résous à devoir « faire le sale boulot » toi même et posant un RTT tu sors de la base pour te diriger vers la demeure Elric. Tu ne t'attarderas pas sur le fait que tu saches exactement où il vit et comment t'y rendre, sinon tu pourrais bien t'enfoncer dans une spirale d’auto-détestation …


Tu as pris un taxi, pas la peine de prendre ta propre voiture pour un trajet aussi court … et puis, tu ne saurais pas où la garer de toute manière … Une fois devant la porte d'Edward Elric, tu inspires profondément. Ce que tu vas faire, c'est un peu une forme de masochisme … Tu vas entrer dans la maison de la personne dont tu es amoureux – mais qui te déteste – alors que la dite personne est faible et vulnérable – à cause de la maladie – et possiblement d'une humeur massacrante … que tu ne vas faire qu'aggraver par ta présence.
Vraiment … tu devrais peut être tourner les talons et attendre qu'il vienne de lui même à la base ? Mais … et s'il est vraiment mal, et qu'il n'a personne à qui parler ou à qui demander de l'aide … ? Une fois de plus tu soupires, et tu lèves la main pour sonner …

Et tu sonnes encore une fois 5 minutes plus tard, avec un peu plus d'impatience, et pour ne pas la citer, une certaine appréhension. Tu espères qu'il ne lui est rien arrivé …

Finalement, la porte s'ouvre, et tu résistes à l'envie de grimacer face à l'état dans lequel se trouve le Fullmetal. Réduit par la maladie à … ça. Tu espères vraiment que ce n'est pas contagieux, tu as quand même un certain standing à conserver. Tu ouvres la bouche pour t'exprimer, pour lui demander comment il va, mais il te devance.

Avec un regard d'or tueur, qui t'aurait arraché la tête s'il s'était s'agit d'un vrai pouvoir, il explique à ta place pourquoi tu es là. Tu te contentes de hausser un sourcil sardonique. Quelque chose comme « pour quoi d'autre ? » faussement présent dans ton regard. Le simple plaisir de le voir te suffirait, mais ce n'est pas une chose que tu diras à haute voix …

Il a l'air faible, et il se comporte comme quelqu'un de faible, t'invitant à entrer sans la fougue habituelle … Tu ne rencontres même pas son parapluie, c'est pour dire. Alors tu entres à sa suite, regardant autour de toi. C'est la première fois que tu entres dans sa maison, sa tanière, après tout !

Tu fermes la porte derrière toi, en silence, le regardant de près. Il est possible que ton regard soi gênant, vu la manière dont tu le fixes. Tu t'approches, et te surprenant toi même, tu te penches à sa hauteur.

« Tu as pris des médicaments pour ça ? » tu demandes d'une voix presque tendre, sans aucune insultes ni référence à la taille de ton subordonné. Ce n'est pas habituel, mais il a commencé en te parlant de manière presque descente. Tu ne peux pas t'en empêcher, tu poses une main sur son front,  ayant ôté auparavant le gant de ta main droite – celle que tu utilises – afin de voir à quel point il brûle. Le feu c'est ta spécialité après tout.

Tu te redresse, les yeux plissés et sérieux « Tu as mangé quoi dernièrement ? » tu demandes, d'une voix presque grave. Tu sais que lorsqu'on est malade, on a du mal à manger, mais il ne faut pas non plus s'affamer. Et comme le Fullmetal vie seul, il y a des chances qu'il se soit contenté de liquides ces trois derniers jours.

Tu sais déjà que tu as sauté à pied joints dans la situation. Tu vas t'occuper de lui, même s'il t'insulte, même s'il devient violent. Parce que putain tu l'aimes, et tu supportes pas de le voir aussi mal. Alors ouais tu vas l'aider … même si ça te fait un mal de chien de devoir faire comme si tu lui étais indifférent.

Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Jeu 30 Oct - 20:34
Edward Elric
C'est cette foutue fièvre qui me fait agir autrement qu'à l'habitude. J'vois que ça. Parce qu'en temps normal, je lui aurais claqué la porte au nez, voire que je l'aurais pas invité à entrer... Rares sont ceux qui ont pu foutre un pied chez moi, surtout lorsqu'il s'agit de mes "collègues" - je considère pas comme des amis de travail ces imbéciles incapables! D'autant plus que ceux que je porte pas dans mon cœur, lorsqu'ils entrent ici, posent les pieds dans un nid de serpents. Au propre comme au figuré.

Une fois rassis dans le fauteuil, je peux pas m'empêcher d'espérer cinq secondes qu'il soit parti... Mais nan, ce serait trop beau. Et j'en ai la confirmation en sentant son regard posé sur moi. Qu'il arrête de me regarder ainsi! Il m'énerve, qu'est-ce qu'il peut me vouloir, sérieux?! Finalement, il daigne s'approcher et - dites-moi que je rêve! - se penche à ma hauteur. Je fais peut-être 1m65, j'ai pas fini de grandir, mais le voir se pencher pour être à ma hauteur, lui qui a tendance à me regarder de haut et m'insulter, c'est bizarre.


« Tu as pris des médicaments pour ça ? »

Il est sérieux, là? Il s'inquiète pour moi? Sans doute que ça doit lui manquer de plus pouvoir se foutre de moi à longueur de journée! Et combien de fois ai-je dit, répété et fait comprendre que je détestais tout ce qui se rapporte aux hôpitaux et aux toubibs?! C'est d'ailleurs ce que je m'apprête à lui dire d'un ton mordant, avant que son geste ne coupe net mes mots avant que j'aie pu les formuler.

Il a posé sa main sur mon front. Il vient de poser sa main - non gantée! - sur mon front! La fièvre doit me faire halluciner, c'est pas possible! Parce que ce n'est pas du tout le comportement de ce crétin de colonel que j'ai appris à détester!


« Tu as mangé quoi dernièrement ? »

Ce que j'ai mangé? Haha, la question stupide. Du sucré, comme d'hab. Mais inutile de lui dire, sinon il risque de se demander comment, dans mon état, j'ai pu me déplacer. Surtout qu'il y a aucun déchet autour de mon canapé. Pas que j'sois maniaque du ménage, mais disons qu'un "colocataire occasionnel" a tendance à nettoyer quand j'suis souffrant... Et c'est lui qui m'a tenu compagnie ces deux derniers jours. Heureusement il est parti, même s'il m'a laissé son "frère reptile".

Enfin, je suppose qu'il attend une réponse... Faisons mine de ne pas avoir entendu la deuxième question. Et c'est sur un ton des plus blasés que je daigne finalement lui répondre.

"J'vais devoir répéter combien de fois que je hais les hôpitaux, les médecins et les médicaments?"

Une nouvelle quinte de toux me prend, m'obligeant à tousser durant plusieurs minutes en peinant à reprendre un semblant de souffle. Quand finalement la toux daigne me lâcher, je m'allonge dans mon fauteuil, fermant les yeux à moitié. Je déteste être malade, sérieux...

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Ven 14 Nov - 18:54
Invité

" J'vais devoir répéter combien de fois que je hais les hôpitaux, les médecins et les médicaments?"  

Non ça ira, tu n'as pas besoin de ça, tu le sais très bien. Mais ce n'est pas une raison pour souffrir sans raison. Toutefois tu te retiens d'exprimer ton opinion et tu te contentes de soupirer.

Tu le regardes s'époumoner – et pas de manière amusante qu'il a de hurler d'habitudes, non … on dirait plutôt qu'il va cracher ses poumons à force de tousser – et tu grondes légèrement ; tu n'aimes vraiment pas le voir comme ça.

Tu résistes à l'envie brûlante de le prendre dans tes bras, d'aller le mettre au lit et de forcer les médicaments au fond de sa gorge … Tu ne peux pas te permettre ce genre de choses, même si tu en as envie.

Soupirant, tu poses ta veste sur un chaise libre, donnant l'impression de faire comme chez toi. Après ça tu défais les boutons de tes manches et tu remontes ces dernières. Une fois prêt, tu te tournes vers Edward :

« On peut faire ça de deux façon. 1 : je vais chercher les médicaments et tu les prends. Simple. Ou alors 2, je vais chercher les médicaments et tu tentes de ne pas les prendre. Je cours après toi jusqu'à ce que tu t'écroules de fatigue – chose qui ne prendra pas très longtemps vu ton état – te les enfonces au fond de la gorge avant de te prendre dans mes bras, façon princesse, pour te mettre au lit. Ce sera quoi ? »

Tu dis tout ça en souriant, presque aimablement, les bras croisé et la hanche … déhanchée, te donnant un air de maman qui parle à son gamin.
Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Ven 14 Nov - 21:04
Edward Elric
Bon, j'admets, j'exagère un peu là. Je reste pas sans me soigner non plus quand je suis malade, simplement je prends pas de médicaments normaux. Oui, je me soigne à l'homéopathie. Et le premier crétin qui dit que c'est psychologique, je lui fais bouffer du métal et on verra si c'est toujours psychologique. Pourquoi j'ai pas pris d'homéopathie alors? Parce que j'en ai plus. Tout simplement.

Kheu! Et j'en ai marre de cette toux... Mais je tente de penser à autre chose afin de ne pas rester centré sur cette crève. Je pose mon regard sur l'autre crétin... qui vient de poser sa veste sur une chaise libre. C'est ça, crois-toi chez toi en plus! Je déteste ce genre de comportement, je le déteste. Je le vois ensuite remonter ses manches et, je sais pas pourquoi, mais je déteste le sourire qu'il me lance. Ce genre de sourire à priori innocent mais qui cache quelque chose. On peut pas m'avoir avec ce sourire, vu que c'est ma spécialité.


« On peut faire ça de deux façon. 1 : je vais chercher les médicaments et tu les prends. Simple. Ou alors 2, je vais chercher les médicaments et tu tentes de ne pas les prendre. Je cours après toi jusqu'à ce que tu t'écroules de fatigue – chose qui ne prendra pas très longtemps vu ton état – te les enfonces au fond de la gorge avant de te prendre dans mes bras, façon princesse, pour te mettre au lit. Ce sera quoi ? »

... Non mais je rêve ou il se fout de moi, là? Il pense que je vais m'écrouler de fatigue et qu'il va réussir à m'enfoncer de force les médicaments dans la gorge?

"Ou 3, tu tentes de me faire avaler de force les médicaments, et tu le regrettes."

Une nouvelle quinte de toux me reprend, m'empêchant de terminer ma phrase, mais heureusement celle-là dure moins longtemps. Dommage, j'aurais aimé être capable de lui dire que s'il me faisait trop chier, y avait un énorme boa constrictor à l'étage qui attendait un signe de ma part pour le bouffer... Parfois, faudrait que j'remercie ce crétin d'Envy de toujours laisser au moins un de ses cousins serpents ici...

"Je n'avalerai aucun truc venant de toi. Surtout si c'est un putain de médicament normal."

Je précise normal car je me soigne à l'homéopathie. Rien d'autre. Kheu! Et putain de toux, j'en ai marre... Je resserre la couverture autour de moi en tremblant. J'ai froid, et j'ai soif...

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Jeu 4 Déc - 22:04
Invité
"Ou 3, tu tentes de me faire avaler de force les médicaments, et tu le regrettes."

Tout souris - mais pas de bonheur - d'une manière qui à l'air de faire presque mal. En général tu aurais continué de le prendre à revers, mais là il n'est même pas capable de terminer sa menace sans s'étouffer à moitié ... vraiment pas crédible.

Tu vois ta main levée malgré toi, tu ne sais pas trop quand est-ce que c'est arrivé ça. Tu sais que tu voulais le toucher, pour t'assurer qu'il ne finisse pas par se faire mal en toussant. Mais tu ne peux pas, alors tu avances d'un pas, et continuant à lever la main, tu la poses sur le dossier du siège.

"Elric ... "

Tu commences à parler, mais tu n'as pas le temps d'en placer une. Tu voudrais l'appeler Edward, ou même Ed, mais ce n'est pas ta place. Tu l'appelles Fullmetal en général et Mr. Elric quand il est dans la merde. Alors pour montrer que tu t'inquiètes pour lui sans perdre la face, tu utilises simplement son nom de famille. Il ne peut pas t'en vouloir pour ça, pas vrai ? On ne peut pas t'ôter cette petite concession, pas vrai ?

Mais non, tu n'as même pas le temps de l'utiliser convenablement qu'à sa manière habituelle il te coupe la parole pour avancer dans sa phrase comme il avance dans la vie : sans s'arrêter.

Tu es un peu vexé par ce qu'il dit. C'est pas comme si tu allais l'empoisonner non plus ... Tu soupires et tu te passes la main dans les cheveux, les tirant vers l'arrière. Comment t'y prendre s'en en venir aux mains (dans un sens comme dans l'autre) ...

"Je vois ... de moi, hmm ?"

La manière dont tu le dis est jaune. Tu es vexé, et cela s'entend presque dans ta voix. Tu te redresses et tu époussettes tes vêtements. Tu es amoureux, mais tu n'es pas une carpette non plus ...

"Et bien Fullmetal, j'ai vu que tu n'étais pas mort ! Et tu sembles être capable de t'occuper de toi ... "

La manière dont tu parles est presque joviale, contrastant fortement avec la manière que tu as eu de te comporter jusqu'à présent. C'est cette personnalité que tu présentes au monde qui ne te connais pas ... derrière ce masque de séducteur et de bon gars tu te caches quand tu sais que tu vas souffrir ou quand tu ne fais pas confiance.

Dans ta phrase, il y a l'insinuation qu'il n'a pas l'air du tout capable de s'occuper de lui même, mais que tu ne t'en fais pas pour autant. Ce n'est pas vrai, mais c'est ce que tu laisses entendre. Tu ne veux pas paraître faible non plus ...

Tu ne vas pas forcer ta présence dans cette maison, tu sais quand tu n'es pas le bienvenue. Tu enverras quelqu'un plus tard pour s'occuper du nain, une personne du personnel médical de préférence, quelqu'un qu'il serait obligé d'écouter.

Tu regardes déjà la porte, un sourire figé sur le visage, faux, mais semblant naturel (ou presque).


"Je vais y aller dans ce cas là ! Tu as trois jours pour te remettre Fullmetal, après je deck ta paye ... "

C'est une menace en l'air, tu ne couperas pas son revenu pour la simple raison que tu l'aimes trop pour ça et que tu as peur qu'il te haïsse si tu le fais. Mais la menace est là, et elle sert à te recentrer.

Tu lui jettes un dernier regard, les yeux brillants d'une lueur qui n'est pas le rire, et tu tournes les talons, prêt à partir ...


Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Jeu 4 Déc - 22:31
Edward Elric
On m'a déjà dit plusieurs fois que je devrais me calmer, cesser d'être aussi hargneux... Mais si les gens connaissaient mon passé... Non, pas celui que je raconte. Celui que je cache et continue de cacher à tous. S'ils savaient ce que j'ai vraiment vécu, ils comprendraient ma méfiance. De plus, je suis le célèbre sergent Fullmetal, celui qui est craint et haï par tant de monde... Alors vous comprenez que j'me méfie. Envers lui? Vu comment il s'amuse à me rabaisser, je le crois prêt à tout... Surtout à foutre du lait dans mes plats. Et oui, je sais que je l'ai coupé dans sa phrase. Mais je ne respecte que ceux que je juge méritants, soit un très petit nombre...

"Je vois ... de moi, hmm ?"

Oh, aurais-je vexé Monsieur le Colonel au grand ego? Ha ha. Pour toutes les fois où il m'a mis en rogne, c'est un juste retour des choses. Œil pour œil, dent pour dent.

"Et bien Fullmetal, j'ai vu que tu n'étais pas mort ! Et tu sembles être capable de t'occuper de toi ... "

Attends, quoi? Il sous-entend que j'suis pas capable de m'occuper de moi? Il a pas tort, mais il croit que j'fais comment, en temps normal? J'me suis souvent débrouillé seul, y compris lorsque ça n'allait pas fort... Même si je dois admettre que là, je n'y arrive pas, je n'y arrive plus.

"Je vais y aller dans ce cas là ! Tu as trois jours pour te remettre Fullmetal, après je deck ta paye ... "

Trois jours?! Il pense que ça peut se guérir en trois jours?! Je m'apprête à repartir de ma hargne habituelle, mais la lueur dans ses yeux me trouble, coupant net les mots qui allaient sortir. Pourquoi ce regard? Il semble si inquiet... Non, personne ne s'inquiète pour moi, tout le monde s'en fiche... Si vraiment les gens voyaient, ils verraient que ma hargne n'est qu'une apparence, et que j'ai mal.

"Je..."

Je n'ai même pas le temps de formuler deux mots qu'une énième quinte de toux me reprend, m'empêchant de reprendre mon souffle. Je tente de me lever, mais à peine suis-je debout que mes jambes chancellent. Je ne suis pas si affaibli, mais je sais quelle est la cause de ce malaise. Ma vision se trouble, et je vacille. Je ne dois pas... lui céder... Mais déjà, j'entends ces cris si familiers. Déjà, les tremblements s'ajoutent à la toux, et je tente de rester centré sur la réalité. Mais en vain. Je ne peux pas, je n'arrive plus à tenir bon. Les larmes commencent à couler sans que je puisse les retenir. J'aurais aimé lui dire de partir, qu'il ne me voie pas ainsi...

"Non..!"


Spoiler:
 

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Dim 18 Jan - 13:15
Invité
Tu es sur le point de sortir quand un son t'arrête. Tu tournes la tête et ce que tu vois te laisse coi. Il a l'air de souffrir, et de ne même plus te calculer. A croire qu'il n'y a plus personne dans la pièce ... mais loin d'être vexé, tu t’inquiètes.  Qu'est ce qui lui arrive ?

Tu fais demi tour, entrant à nouveau dans la pièce, et constate que le Fullmetal fait une crise de panique. Tu la reconnais tout de suite, ce n'est pas la première fois que tu en vois une après tout. Avec la guerre, pas mal de soldat se sont retrouvés traumatisés, et les crises de paniques ne sont pas rare dans l'armée. Un son un peu trop fort, et il n'est pas rare de voir un soldat se comporter comme si on l'attaquait, incapable de comprendre qu'il est sur la terrasse d'un café et qu'il n'y a aucun danger.

"Fullmetal ?" tu demandes, même si tu sais qu'il y a peu de chance qu'il te réponde. Après tout quelqu'un perdu dans son passé a rarement la capacité de répondre au monde extérieur pendant un de ses cauchemars.

Mais quand la personne que tu aimes commence à pleurer ... il n'y a pas plus grande panique qu'à cet instant. Tu halètes, cherchant autour de toi quoi faire, commence réagir. Tu ne l'as jamais vu comme ça. Edward Elric est quelqu'un de fier, et de "viril" malgré sa petite taille ... il ne pleure pas devant les autres, même de manière élégante (de toute manière ce mot de va pas au blond, il est plutôt du genre à rentrer dans le tas, alors l'élégance ...) Bref.

Tu finis par prendre ton courage à deux mains, acceptant déjà le fait que tu risques d'être rejeté et insulté, et prenant la couverture à porté de main, tu enroules Edward dedans, fermant le tout de tes bras que dont tu enserres le blond. Assis au sol contre le fauteuil, tu tires le blond sur tes genoux, et lentement, dans son oreille, tu parles de sécurité. Tu parles des choses qui sont belles, des choses qui sont douces ; tu lui dis qu'il ne risque rien, il n'y a que toi et lui dans cette pièce; tu lui parles du ciel, et des oiseaux et de liberté; tu lui parle même du respect que tu as pour lui, de sa force, de sa beauté, de toutes ses choses que tu penses de lui (enfin presque, tu ne lui parles pas de ton amour pour lui, ça serait suicidaire). Et tu espères, que malgré ta maladresse, tu l'aides à sortir de son cauchemars ... Espérer, et attendre, c'est tout ce que tu peux faire.
Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Dim 18 Jan - 14:54
Edward Elric
Mal... Si mal...
Cette douleur qui me ronge... J'ai beau faire de mon mieux, ne rien montrer devant les autres, je n'arrive jamais à y faire face. Tout ce que j'arrive misérablement à faire, c'est repousser la terreur. Certaines choses laissent des traces physiques, mais les pires séquelles sont celles mentales. Cette douleur qui vous ronge le cœur, cette douleur à cause de laquelle vous n'avez pas d'autre choix que de faire semblant que tout va bien...

Les larmes, traîtresses, continuent de couler sans que je puisse les retenir. Ma toux a cessé, mais les sanglots ont pris le relais... Pourquoi... Pourquoi maintenant? Pourquoi face à Mustang? Il n'y a que mon seul véritable ami qui sache pour ces crises... Mais personne ne sait réellement ce que j'ai vécu... Tout le monde ne connaît que la version que j'ai voulu raconter, la moins sombre...

Ces mêmes sons, encore et encore... Ces cris de terreur, cet horrible silence de mort... Je ne peux pas, je ne peux plus... Mais malgré ces souvenirs qui me hantent, j'ai l'impression que quelqu'un est à côté de moi... Quelqu'un me tient contre lui, c'est certain... Mon vieil ami? Non, ce n'est pas sa présence, ce n'est pas sa voix... Je sais que je connais cette voix, mais je n'arrive pas à l'identifier... Peu à peu, la crise s'éloigne, mes sanglots se calment. Je renifle légèrement, à présent calmé.

Ca y est, je me souviens qui était ici... Mustang. Mais s'il m'a aidé au lieu de m'enfoncer, c'est que dans le fond, il m'apprécie un peu... Non? Je ne suis même plus sûr de savoir ce que je ressens réellement envers cet imbécile de colonel... Je ferme à moitié les yeux, préférant ne pas m'aventurer sur ce terrain instable. Je dois au moins le remercier, non? En un sens, ça me fait mal de le remercier, lui qui n'a jamais été franchement sympa avec moi... Mais en un autre, il aurait très bien pu me laisser seul dans ma crise, surtout vu les sales tours que je lui ai fait...

"... Merci..."

Je ne bouge pas malgré tout. Je pourrais très bien tenter de m'en aller, ou lui dire de me lâcher... Mais je ne le fais pas. J'ignore pourquoi, mais à cet instant, je suis bien ainsi, contre lui...

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Mer 28 Jan - 14:40
Invité
Avec le temps il se calme, et tu ne fais pas le moindre geste, histoire de ne pas lui faire peur. Tu le traites comme un animal apeuré, le gardant dans tes bras sans pour autant trop le serrer. Il ne faudrait pas non plus qu'il te fasse une crise de claustrophobie en plus de ça.

Appuyé contre ton torse, c'est comme si cette place avait été créée pour lui. Tu te retiens de fermer les yeux pour savourer le fait d'avoir pu le prendre dans les bras, ce n'est après tout, pas le moment.

Quand il se calme et que sa respiration se fait moins saccadée, mois hachurée, tu te permets de regarder son visage, pour voir s'il ne va pas tourner de l’œil. Mais non, apparemment il se calme vraiment.

Tu souris tristement quand il te remercie, ne sachant pas trop quoi dire dans la situation. Où sont tes grandes phrases réfléchies et ta prose légendaire quand tu en as besoin ? Surement dans ton bureau, bien rangée ... loin de toi en somme.

"Y a vraiment pas de quoi ... " les mots sortent de ta bouche, comme un chuchotis et un hurlement dans le silence ambiant. Tu grimaces un peu, en entendant ta propre voix, rauque et grave, toi qui prends toujours soin de parler d'une voix claire, l'émotion t'étrangle en cet instant.

Même en te battant contre ton corps pour qu'il ne te trahisse pas, tu ne peux t'empêcher de lever une main, l'autre entourant la taille du Fullmetal, et de lui essuyer les joues mouillées de larme du pouce. C'est un geste tendre et presque intime que tu te permets là, et tu espères que tu ne lui fais pas peur par la même.

Il ne semble pas s'être rendu compte qu'il est encore sur tes genoux, et toi, tu n'es pas assez maso pour le lui dire. Tu le garderas là tant qu'il ne fera pas mine de bouger, tu es bien assez égoïste pour ça. Tu profites de sa faiblesse, mais toi aussi tu es faible ... après tout, tu n'es qu'un homme; et sur tes genoux, l'objet de ton affection te colle, alors tu vas prendre plaisir à le sentir contre toi sans rien dire ...

Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Mer 28 Jan - 21:34
Edward Elric
Je sais où je suis. Je suis chez moi, et je suis contre celui qui, quelques heures avant, était l'une des personnes que je détestais le plus. Il ne faut pas grand chose pour changer d'avis sur une personne, c'est ce que mon vieil ami m'a souvent dit... Je savais qu'il avait raison. J'ignorais juste à quel point. Je n'aurais jamais cru que Mustang oserait me tenir contre lui, me rassurer, pour faire passer une de ces satanés crises... J'aurais plutôt pensé qu'il partirait, qu'il me laisserait me débrouiller... Je l'ai bien mal jugé.

Mais c'est sa faute, aussi. Il sait que j'ai horreur qu'on me juge sur ma taille - j'ai une croissance ralentie à cause de ces fichus membres mécaniques - et il n'a jamais cessé de me traiter de chibi, minus, ou de faire des allusions à ma taille. Et visiblement, les menaces ne suffisaient pas... C'est seulement parce que c'était mon supérieur que j'le frappais pas. En revanche, j'ai saboté sa chaise à de nombreuses reprises, j'ai rendu son café très amer... On se venge comme on peut.


"Y a vraiment pas de quoi ..."

Oh si, il n'imagine pas à quel point ce genre de gestes peut radicalement me faire changer d'avis sur une personne. La seule autre personne qui m'a sorti plusieurs fois de mes crises et cauchemars, c'est mon vieil ami. La voix de Mustang... Je ne sais pas pourquoi, mais à l'entente de cette voix, mon cœur a manqué un battement. Qu'est-ce que je raconte... Je sais pourquoi. Simplement, je pensais pas qu'un jour, je devrais faire de nouveau face à mes sentiments d'il y a maintenant plus de 5 ans...

Et au moment même où je me dis qu'il devrait être temps que je me bouge, avant qu'il ne finisse par en avoir marre, toute envie de bouger me quitte au moment où je le sens essuyer mes joues mouillées de larmes. Je ne dois pas, je peux pas... Pas lui! Pas seulement parce qu'il est mon supérieur, mais surtout car il ne m'aimera pas... Cette espèce de Don Juan. Oui, je suis jaloux, et alors?!

"Je suis un imbécile..."

Je penche la tête en avant, les quelques mèches n'étant pas prises dans ma natte tombent et cachent mon visage. Je suis réellement un imbécile... M'enticher de la seule personne dont je ne devrais pas... J'vaux pas mieux que cet imbécile à écailles.

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Mer 25 Mar - 16:54
Invité

"Je suis un imbécile..." sort de la bouche de ton précieux blondinet. Tu ne sais pas trop pourquoi il dit ça, après tout il n'est pas le premier et sûrement pas le dernier soldat à avoir un flash back.

"Mais non Ed-Fullmetal ..." tu as faillit l'appeler Edward, et ce n'est pas ton droit. Alors tu te reprends. Le faire quand l'autre est dans un état second est une chose, le faire quand il est cohérent en est une autre.

" En voilà une idiotie. Tu es une des personnes les plus intelligente que je connaisse ... pourquoi dire une telle chose ? " et pendant que tu parles, tu ouvre tes bras à contre cœur. Il ne faut pas abuser des bonnes choses, sinon le revers de la médaille finira par te mordre les fesses.

Mais tu n'es qu'un homme, et si tu ouvres tes bras, tu ne l'engages pas, ce jeune geôlier de ton cœur, à s'écarter de toi. Tu profiteras tant que tu pourras. Et tu vois bien qu'il est ... pas triste, mais pas heureux non plus. Et tu aimerais chasser le mal qui l'afflige, le prendre dans tes bras et le bercer ... couvrir son visage de baisers, effleurer ses cils avec tes lèvres, mordiller son petit nez et enlacer ses lèvres des tiennes. Et tu le serrais contre toi, le cachant du monde et de sa laideur, et lui offrirais tout ce qu'il personne comme lui, un trésor comme lui, désirerait et mériterait. Oui ... tu créerais une utopie pour lui ... Si seulement tu pouvais.

Mais tu sais faire la différence entre un fantasme et la réalité, alors tu te contente d'un simulacre de sourire en attendant que la normalité te l'arrache à nouveau.

Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Mer 25 Mar - 22:08
Edward Elric
Je suis un imbécile... M'enticher de ce crétin de Don Juan, qui en prime s'amuse à me rabaisser à longueur de journée... Pourquoi, pourquoi a-t-il fallu que je l'aime lui et pas un autre? Pourquoi ces sentiments reviennent maintenant, alors que j'avais presque réussi à les oublier? Et surtout, pourquoi cette stupide crise est venue me frapper face à lui? Elle aurait pu attendre, attendre qu'il parte, attendre que mon seul véritable ami revienne, mais non... Je suis un parfait imbécile.

"Mais non Ed-Fullmetal ... En voilà une idiotie. Tu es une des personnes les plus intelligentes que je connaisse ... pourquoi dire une telle chose ? "

Et lui, ce dragueur, ne voit pas! Je pourrais limite lui faire une description parfaite de sa personne qu'il ne comprendrait pas! C'est dans ce genre de moments où j'ai envie de le frapper sur la tête pour lui remettre les idées en place... Je le sens écarter ses bras mais je ne bouge pas. Comment lui faire comprendre? Dire que je me fiche de mon ami parce qu'il aime quelqu'un qu'il ne devrait pas aimer... Je ne vaux pas mieux que lui. Bien que, moi je me voile pas la face. Je cache juste mes sentiments pour oublier la douleur, je souffre déjà bien assez... De ce monde, je n'ai vu que l'horrible laideur. Je ne l'ai que trop vue...

"Ca, je suis intelligent, je suis le terrible FullMetal craint par tout le monde, aussi bien par les criminels que par l'armée... Mais je reste un imbécile pas fichu de faire face et d'assumer ce qu'il ressent, qui parvient à s'enticher d'une personne dont il ne devrait même pas se soucier... Une personne qui ne voit pas l'évidence, mais qui sait voir les sujets qui fâchent..."

J'espère que c'est assez clair pour toi, crétin de colonel. Je ne dirai pas les mots, je ne veux pas que tu te fiches de moi. Tu serais capable de te servir d'un aveu direct contre moi, de me torturer avec, d'en rire... Et je souffre bien assez au quotidien pour subir d'autres moqueries venant de toi.. Je crois que je ne survivrai pas si les dernières personnes à qui je tiens me rejettent...

Je garde la tête basse, mes mèches blondes cachant mon visage. Fermant les yeux, j'attends sa réponse à ce qui n'est même pas une question. Je suis persuadé qu'encore une fois, il ne verra pas plus loin que le bout de son nez et ne me comprendra pas. L'a-t-il jamais fait, d'ailleurs? Non, il a toujours su m'énerver, malgré la confiance que je lui porte. C'est ironique, pas vrai? Dire que j'ai confiance en lui, moi qui me méfie de tout le monde, que ce soit à cause de mon rang ou de mon double jeu... Ca l'est encore plus lorsqu'on prend en compte ce que j'ai dit tout à l'heure, comme quoi je ne prendrais rien venant de lui... Mais avec tous les sales tours que je lui ai joués, on peut comprendre que je me méfie, n'est-ce pas?

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Mar 12 Mai - 11:44
Invité
C'est assez difficile pour toi de cacher ce que tu ressens à cet instant, autant par le fait que c'est intense que par le fait que tes sentiments soient légion. Tu es étonné – tu ne pensais pas sérieusement qu'Ed ait un quelconque intérêt romantique, et l'ayant observé chaque minute que tu pouvais passer en sa compagnie, tu es certainement celui à mieux le connaitre – tu es triste - qu'il se rabaisse ainsi, lui qui vaut tellement plus que ça ! - tu es enragé - que quelqu'un ait le culot de se jouer ainsi de ton trésor, que quelqu'un tente de le rabaisser comme cette personne semble le faire – et en même temps tu ne peux t'empêcher de ressentir une lueur d'espoir – après tout, il décrit presque votre relation, non ? Peut être parle-t'il de toi ? - mais la réalité te retient et tu te forces à revenir sur terre avec logique – pour quelle raison te regarderait-il ainsi, lui qui semble briller et toi qui es si terne ? Non, il doit parler de quelqu'un d'autre. Et ton cœur balance entre l'encourager à se lancer corps et âme dans la poursuite de son amour et trouver cette personne pour la lui arracher – son cœur – de tes deux mains nues. Tu es jaloux et en même temps tu es soulagé. S'il trouve amour ailleurs, peut être pourras tu passer à autre chose, peut être les dieux seront-ils assez cléments pour ne pas te faire mourir de chagrin mais te laisser trouver un nouvel intérêt romantique.

Tu regardes ce trésor fait d'or que tu tiens encore dans tes bras, et tu le vois baisser la tête. Ces longues mèches blondes comme un rayon de soleil lui cachent les yeux, et toi, dans un geste non réfléchis, les lui écartes pour le regarder. Tu ne t'en rends pas réellement compte, mais ton visage est détendu et tes yeux chaleureux.

« Edward … » tu n'hésites même pas sur le prénom, tant tu veux faire passer ton message. Tu es égoïste et tu veux le garder pour toi, mais tu ne veux pas qu'il se sente mal, tu veux un sourire – même moqueur – sur ce visage, et ce jusqu'à ce que les beaux cheveux blonds soient aussi blancs que la neige des plus hautes montagnes. « Edward. » tu répètes, plus fermement «  Il est difficile de se retrouver entier face à l'objet de son affection. Je ne pense pas que l'amour soit rationnel, ou alors beaucoup d'entre nous seraient bien plus heureux. Edward, si tu aimes cette personne, poursuis là. Parce que si tu ne le fais pas, quelqu'un d'autre le fera avant toi ; et il n'est pas facile de se résoudre à cette éventualité … » tes paroles sont presque murmurés, alors que tu penses à ta situation.

Tu lui souris presque tristement, la tête penché sur le côté. Ça se voit sur ton visage, même si tu ne l'exprimes pas, que tu vis cette situation. Tu n'en parles pas, mais chaque port de ta peau exsude le chagrin d 'amour, ta carapace est fêlée et ton masque se fissure. Tu dois te retenir, te contentant de lui tapoter la tête, alors que tu veux passer la main dans ses cheveux et l'attirer contre toi. La douleur est presque plus vive en toi que si on était entrain de t'éventrer. Tu es vraiment un masochiste, pauvre idiot.
Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Mar 12 Mai - 21:20
Edward Elric
Si seulement... Si seulement il pouvait enfin comprendre... J'avoue que je n'ai rien fait pour lui permettre de deviner, mais je ne veux pas de la pitié des autres. Je ne veux pas qu'on me traite comme une petite chose trop fragile incapable de tenir debout. Je ne suis pas fait de porcelaine. Mais dans le même temps, je ne suis pas aussi fort que je le fais croire... Une seule personne a su voir sous le masque. Une seule personne sait... savait, pour mes crises de panique. Mais personne ne connaît l'affreuse réalisé que je masque, et que je tente d'effacer en vain de ma mémoire...

Je préfère éviter de le regarder. Aussi bien parce que je crains sa réaction que parce que je crains la mienne. S'il ne réagit pas, je pourrais très bien relever la garde, remettre le masque, et reprendre ce visage hargneux et agressif que tout le monde connaît si bien... Je sais mentir, je sais cacher ce qui ne va pas. Mais je souffre, et je ne peux plus supporter la douleur... Je le sens soudain qui écarte les mèches masquant mon regard et malgré moi, je lève légèrement le regard pour l'observer. Terrible erreur, une douleur telle un coup de poignard me transperce le cœur - pourquoi faut-il que je l'aime? - et je baisse à nouveau le regard.


«  Il est difficile de se retrouver entier face à l'objet de son affection. Je ne pense pas que l'amour soit rationnel, ou alors beaucoup d'entre nous seraient bien plus heureux. Edward, si tu aimes cette personne, poursuis là. Parce que si tu ne le fais pas, quelqu'un d'autre le fera avant toi ; et il n'est pas facile de se résoudre à cette éventualité … »

Je le savais... Pourquoi est-ce que j'ai espéré un seul instant que ce crétin se reconnaisse? Pourquoi y ai-je cru? La douleur se fait encore plus vive et je sens ces éternelles traîtresses, les larmes, menacer de venir. Je ne dois pas pleurer... Pas face à lui. Pas alors qu'il ne comprend pas. Qu'il ne comprendrait de toute façon pas. Ca a toujours été la règle : Ne pleure pas. Pas face aux autres. Sauf face à la seule personne qui sait. J'ai beau me répéter la règle, je sens que les larmes montent. Il ne doit pas me voir pleurer... Je serre les dents avant de me lever d'un bond, grimpant les escaliers quatre à quatre. Assez... Assez!!

J'ai juste le temps de m'écrouler sur mon lit avant que les larmes ne jaillissent... Secoué de sanglots, seul, comme souvent... Je sens soudain quelque chose de froid contre mon visage et me rappelle que je ne suis pas tout à fait seul... Entre deux sanglots, je relève la tête et malgré les larmes qui brouillent mon regard, je vois un anaconda me fixer d'un regard qui se veut compatissant. Shashe... De nouveaux sanglots me secouent tandis que je tente d'expliquer ce qui ne va pas au reptile, chose difficile quand on pleure, quand on a si mal...

"Cet imbécile... Il ne voit pas... Pourquoi ai-je cru qu'il comprendrait... C'est lui que j'aime... Lui! Pourquoi? Pourquoi..."

Je pleure, comme je n'ai jamais pleuré... Je serre la couverture, comme j'aurais aimé me serrer contre lui... Pourquoi faut-il que je l'aime?

"Depuis le premier jour... J'ai tenté durant ces années de masquer... d'oublier... Mais je n'ai pas réussi à oublier... c'est lui que j'aime... Moi... aimer ce crétin de colonel... Aimer cet imbécile de Mustang, ce foutu Don Juan... Lui qui ne m'a jamais regardé... Lui qui ne cesse de se moquer de moi... Pourquoi... Warum?!"



[Hrp : "Warum" signifie "Pourquoi" en allemand. Je rappelle juste que Ed a des origines allemandes XD]

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Lun 18 Mai - 14:23
Invité
Tu tombes presque en arrière, tant le geste est brusque et inattendu. Il s'est levé d'un seul coup, échappant ton étreinte comme on s'enfuit d'un feu brûlant. Tu restes là, les bras branlant, le regardant partir mais ne comprenant pas ce qui s'est passé. Peut être lui as tu fais peur avec tes mots un peu trop proche de la vérité pour qu'il n'y ait pas un fond de présent. Peut être a-t-il compris que c'est de lui que tu parlais, et t'a-t-il fuis par dégoût. Tu secoue la tête. Ce n'est vraiment pas le moment de t’apitoyer sur ton sort. Edward est après tout toujours aussi malade, et cette course folle dans laquelle il s'est engager – sans compter les escalier que tu l'as entendu monter – ne présagent rien de bon pour sa santé plus que mal menée.

Tu te lèves lentement, peu sûr de toi même. Dois tu finalement appeler un médecin et t'en remettre à un professionnel, ou suivre l'objet de tes pensées et aller voir si tu peux alléger son fardeau ? Fermant les yeux et te massant les sinus, tu sais déjà quelle option tu vas prendre. Tes pieds t'ont après tout déjà menés jusqu'au bas des escaliers. C'est eux que tu montes silencieusement, presque comme un chat, ne faisant grincer si couiner aucune plainte déplacée. Tu arrives devant la porte que tu assumes être celle de sa chambre et tend la main pour la pousser, ouvrant déjà la bouche pour t'excuser de ton comportement totalement non professionnel. C'est un instinct profond et égoïste qui te fit arrêter pour écouter, lorsque tu entendis la voix de tes fantasmes s'exprimer avec chagrin. Tu écoutes les mots qui sortent de sa bouche, ta main se fermant un peu plus sur la poignée à chaque syllabe, haïssant cette personne qui semble prendre une si grande parti du cœur de ce trésor doré. Tu t'apprête à l'interrompre, parce que tu ne le supporte plus, cet étalage d'amour pour un autre, mais là … là, il dit ton nom. C'est de toi qu'il parle, parce que tu es peut être prêt à penser nombre de coïncidences, mais tu n'es pas assez stupide pour penser qu'il parle d'un autre Mustang que toi.

Tout ton corps tremble, tu ne peux pas t'en empêcher. Tu ressens puissamment cette confession, comme si la foudre t'avais prise en victime. Tu inspires profondément, gonflant ton torse jusqu'à presque éclater, et c'est d'un pas décidé que tu entres dans la chambre, la tête haute et le regard brûlant.

« Fullmetal ! » ta voix est presque sèche dans ton excitation. Tu ne cherches même pas à cacher le fais que tu as tout entendu, ça se voit dans la manière dont tu te tiens, droit et aussi tendu qu'un arc prêt à lâcher sa flèche.

Tu t'avance d'un pas martial vers le lit, jetant un coup d’œil désintéressé au serpent. Tu ne penses pas qu'il va t'attaquer, il a l'air docile. Mais s'il le tente, tu es prêt à lui faire connaître les feux de l'enfer. Parce que rien ne t'empêchera de faire ce qui va suivre.

« Ai-je bien entendu ? » tu te penches légèrement en avant, une main posé sur le lit, posté au dessus du jeune blond. « C'est pour moi que tu éprouves des … sentiments ? » ta voix s'est faites ronronnement, suave et grave, elle parle pour toi de ce que tu éprouves de cette situation.

Tu ne vas pas laisser passer cette occasion. Tu es un égoïste, car sinon tu oublierais ce que tu as vu et tu le laisserait chercher quelqu'un d'autre, de plus jeune, de plus approprié. Mais tu ne veux pas, tu donnes assez pour ton pays, ça, tu vas le garder pour toi. Le sourire en coin sur tes lèvre set le feu brûlant dans tes yeux ne laissent aucun doute sur tes intentions.
Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Lun 18 Mai - 21:54
Edward Elric
La maladie, mon passé douloureux... Tout ça n'est rien sur le moment, rien comparé à la douleur que j'éprouve à cause de ces sentiments qui me rongent... Shashe tente de me réconforter comme il peut, mais c'est inutile... Même mon seul véritable ami - le "propriétaire" de ce serpent - n'arriverait pas à me calmer. Je suis encore une fois parti pour pleurer jusqu'à l'épuisement total, jusqu'à ce que je sois si vidé de mes larmes que j'ai juste assez de forces pour m'asseoir par terre avant que mes yeux ne se ferment... Même complètement lessivé, le sommeil se refuse toujours à moi quand je suis dans mon lit.

Malgré tout, entre deux sanglots, j'entends une voix sèche s'adresser à moi, encore par mon surnom. Crétin de colonel, abruti de Don Juan... Pourquoi faut-il que je l'aime? Je ne relève pas la tête, pas la peine qu'il voit mes larmes... Il ne les a que trop vues. Il serait susceptible de rire de moi dès son retour au travail. J'exagère, je le sais... Mais j'ai trop mal... Je sens un léger mouvement, mais je reste face contre le matelas, toujours secoué de sanglots. Je devine que Shashe a relevé la tête pour le regarder, mais pas question que je l'imite...


« Ai-je bien entendu ? C'est pour moi que tu éprouves des … sentiments ? »

Un frisson me parcourt en entendant sa voix, heureusement il passe inaperçu grâce aux sanglots qui me secouent. Je préfèrerai encore avaler une bouteille entière de lait plutôt qu'il sache que sa voix m'a fait de l'effet. Et tout le monde sait à quel point je hais l'idée même de boire du lait! Rien que le fait qu'il ait entendu mes aveux est déjà trop. Inutile de tenter de nier, il a clairement entendu que j'ai prononcé son nom... Scheiße! Bon, faut que j'me calme un instant... J'arrive à cesser légèrement mes sanglots, mais les larmes continuent de couler, ce qu'il ne voit pas vu que je suis toujours face contre le matelas. Il ne voit pas mon visage, mes joues couvertes de larmes, et je ne vois pas son visage.

"... Oui, tu as bien entendu. Je ne suis pas stupide au point de nier un aveu..."

Ma voix, que j'aurais espéré sèche et cassante, est en réalité emplie d'une douleur et d'une tristesse que j'aurais voulu lui cacher. Allez, ris, amuse-toi! Mon cœur est fragilisé, le briser en mille morceaux ne te sera pas difficile... Encore plus facile que de me faire enrager sur ma taille. Mais dans le fond, je prie pour qu'il ne le fasse pas. Une toute petite lueur d'espoir subsiste encore dans mon cœur, un si faible espoir qu'il puisse m'apprécier un tout petit peu... Un nouveau sanglot me secoue à l'instant. Mal, si mal, j'ai tellement mal!

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Ven 22 Mai - 13:49
Invité
Penché au dessus de lui, tu tends la main, posée juste au dessus de sa tête, prêt à lui caresser – peut être à lui saisir ? – les cheveux. Ta main tremble à son admission. Tu vois bien qu'il sanglote et qu'il tremblote, terrifié de ta réaction. Mais tu ne peux t'empêcher de sourire, parce que … ciel, mais il t'aime ! Il l'a dit lui même, « il ne nie pas ». Bien sûr, ce n'est pas un avoué « je t'aime », mais tu vas le prendre comme ça, être trop gourmand pourrait s'avérer contre productif.

Tu finis par poser ta main sur ses cheveux, et comme pour un chat un peu trop craintif, tu les caresses doucement, en les touchant à peine. Lentement, tu passes tes doigts dans les fines tresses blondes. Tu t'assoies plus confortablement et … assez rapidement, tu passes un bras sous le ventre d'Edward et le tire à toi (en espérant qu'il ne te réponde pas avec un mouvement violent et ne t’assomme).

« Vraiment … ? Moi, hum ? » ta voix est douce, alors que tu tentes de l'installer sur tes genoux, souhaitant le serrer contre toi de manière plus virulente qu'avant. « Quelle coïncidence … Il se trouve que moi, j'éprouve une très forte émotion pour toi Fullmetal … ça tombe bien, non ? » et tu souris, parce que c'est ridicule et en même temps c'est merveilleux.
Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Ven 22 Mai - 21:32
Edward Elric
Avouer, balancer les mots directement? Jamais. Si je n'avais pas si peur de sa réaction, je l'aurais peut-être fait... Mais pas sûr. Je suis constamment sur mes gardes, de jour comme de nuit... Je ne dors que si je suis en sécurité. Fin, si trois courtes heures tourmentées de cauchemar peuvent s'appeler sommeil... Toujours sur le qui-vive, malgré les apparences. Mes ennemis sont nombreux, peuvent être partout... Sans parler de ceux que je me mets à dos par mon sale caractère... Une seule personne me comprend, et encore, en partie...

Je sanglote toujours, incapable de me calmer de moi-même... Il faudrait un choc émotionnel, comme par exemple me dire que le salopard que je recherche depuis des années a enfin montré sa sale trogne ici... J'ai juré d'avoir sa peau... Pour ce qu'il m'a fait... Parce qu'à cause de lui... Non, ne pense pas à ça Ed. Tu vas empirer ton état. Un amour sans retour est déjà bien assez douloureux... Un léger frisson - encore une fois masqué par mes sanglots - me parcourt lorsque je le sens passer ses doigts dans mes mèches blondes. En ça, on reconnaît bien mes origines allemandes...

Je n'ai même pas le temps de me demander quoi que ce soit ou de comprendre ce qui se passe que je le sens passer un bras sous mon ventre et m'attirer à lui, comme on ferait avec un chat... E-Eh oh, j'suis pas une peluche..! Je fuis son regard, sanglotant toujours, même si je me sens moins triste ainsi. Si seulement... Non, il ne peut pas m'aimer. Ce n'est qu'un crétin de Don Juan. Un dragueur infidèle. Quelqu'un qui ne "vit" que par les aventures sans lendemain...


« Vraiment … ? Moi, hum ? »

Je remue juste pour lui faire comprendre qu'il ne s'imagine pas que je vais sagement jouer les peluches alors qu'il tente de m'installer sur ses genoux. Je suis pas un doudou, Scheiße! C'est déjà avec grand mal que j'arrive à contenir ce nouveau frisson qui me prend au son de sa voix... Pourquoi faut-il que je sois tombé amoureux du seul type qu'il fallait que j'évite...

« Quelle coïncidence … Il se trouve que moi, j'éprouve une très forte émotion pour toi Fullmetal … ça tombe bien, non ? »

Si son intention était de me faire cesser de sangloter, c'est réussi... J'ai cessé net de sangloter en lâchant un faible hoquet. Les larmes coulent encore, mais je ne sanglote plus, je suis juste... choqué? surpris? Je trouve juste le courage de lever la tête pour le regarder... Je suis confus - est-ce que j'ai bien entendu? - je suis abattu - j'ai dû mal comprendre, il ne peut pas... - mais dans le même temps, il y a toujours cette faible lueur d'espoir, celle qui ne s'éteint jamais mais qui est si faible...

"... Quoi..?"

Je ne sais pas si je dois espérer qu'il se fiche de moi, qu'il tente juste de me consoler, ou s'il est sincère... FullMetal n'est qu'un rôle. Le rôle du militaire sadique, sans pitié, qui n'a peur de rien. Celui qui a plus d'ennemis que d'alliés. Mais je veux qu'on m'aime pour ce que je suis moi... Je ne veux pas qu'on me prenne en pitié à cause de mon passé...

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Lun 31 Aoû - 13:15
Invité
Assis sur tes genoux, tu tremblote d'excitation de pouvoir enfin le serrer contre toi, ce trésor fait d'or, cette personne que tu as voulu avoir et que tu as – enfin – tu as – peut être – enfin obtenu.
Tu ne saurais dire ce qui te rend le plus heureux, que tu puisses le toucher ainsi sans qu'il ne s'ébroue, ou qu'il t'ai pratiquement déclarer un amour enflammé... oui, tu t'excites un peu tout seul, mais il faut te comprendre. C'est un peu le Graal que tu tiens dans tes bras, posé sur tes genoux. Ton Graal, celui auquel tu vas pouvoir t'abreuver pour étancher cette soif immense de lui que tu avais.

L'avoir sur tes genoux ainsi est déjà un peu trop de joie pour toi, sinon quand il s'est tortiller comme pour protesté, tu aurais pu te trouver dans une situation compromettante. Tu n'es qu'un homme après tout, et la chaire est faible. Mais la, tu es tout vanille, des cloches sonnent dans ta tête et des petits angelots te félicitent, tu n'as pas la place pour la partie la plus perverse de ta personnalité. Même si tu n'en as pas l'air, tu es un grand romantique quand tu es amoureux.

« Aww, ne pleure pas, ok ? » tu lui dis, ta main ne dérogeant toujours pas de sa tache à lui caresser les cheveux « Je ne sais vraiment pas ce que je vais faire si ça continue ... » tu continue de lui dire. Et tu veux le lui dire de manière sincère, parce que tu ne sais franchement pas quoi lui dire. Mais malheureusement pour toi – ou heureusement ? - la manière dont tu le dis est plus que suggestive. Et d'une certaine manière, tu penses, ça serait peut être une manière efficace de lui sécher les larmes. Un petit, ou un grand choc, dépendant de la manière dont tu t'y prends. Avec un petit sourire aux lèvres, tu testes la théorie, la main sur le ventre d'Edward commençant à faire des petits ronds, des petites caresses presque innocentes, s'il n'était pas le sujet de tes ardeur, et assit sur tes genoux.

Tu penches ta tête pour la posée sur le cou du Fullmetal, du petit paquet d'or, et tu lui souffle dans le cou, taquin, un petit sourire aux lèvres. « Tu sais, Fullmetal … tu tu continues à pleurer, je vais devoir te faire arrêter de force … Capiche ? » tu susurres, subjectif et un brin essoufflé par toutes les images qui te passent par la tête. Décidément, où est passé ta partie vanille ?
Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Lun 31 Aoû - 21:50
Edward Elric
Je le regarde, incapable de calmer les larmes qui coulent le long de mes joues. Lui? M'aimer? Non, c'est un rêve, c'est mon esprit malade qui me tourmente... Mais je ne suis pourtant pas comme l'autre crétin à écailles, du genre à faire des rêves aussi... agréables... Sauf que je suis malade. Et que mon esprit brisé s'amuserait bien à me tourmenter ainsi, en plus de mes cauchemars et crises de panique habituelles... Je ne sais pas quoi croire, je suis perdu... Personne, personne ne m'a jamais vu ainsi, doutant de tout, ne sachant pas quoi faire ou dire... Moi que tout le monde connaît comme quelqu'un de mordant, de presque agressif...

« Aww, ne pleure pas, ok ? Je ne sais vraiment pas ce que je vais faire si ça continue ... »

Il continue de caresser ma chevelure blonde, ce qui de temps à autre m'arrache un léger frisson. Ne plus pleurer? Facile à dire... Mon corps est brisé, mon cœur faible, je ne sais même pas s'il est sincère quand il dit m'aimer... S'il pouvait comprendre cela! Mais malheureusement, il ne comprend pas. J'étouffe un sanglot, mais ne parviens pas à ravaler mes larmes. Tant d'années à faire semblant... Tant d'années à devoir cacher ma douleur, mes angoisses, mes sentiments... Pourquoi a-t-il fallu que je tombe amoureux de cet imbécile..?

Je renifle, mes larmes continuant de couler sans que je ne puisse rien y faire. Je m'apprête à articuler une plainte, lorsque l'angoisse me noue soudain la gorge. Je sens quelque chose sur mon ventre faire de petits ronds... Mais assez vite, je parviens à chasser l'angoisse qui m'a soudain coupé la voix. C'est juste Mustang... Je dois me calmer. Le passé est derrière moi. Je n'ai aucune raison de paniquer... Il n'y a que moi... et lui... et mes espoirs sans doute infondés. Un frisson me parcourt en le sentant souffler dans mon cou. J'suis sensible sur cette zone... Bon, ok, j'suis très tactile et super chatouilleux.


« Tu sais, Fullmetal … si tu continues à pleurer, je vais devoir te faire arrêter de force … Capiche ? »

M-Me faire arrêter de force? Un autre frisson me parcourt, mais je sens en plus de légères rougeurs se pointer sur mes joues. Je préfère éviter son regard... A quoi est-ce qu'il joue, cet imbécile?! S'il croit que j'peux me calmer comme ça, il se trompe...

"... Tu ne le ferais pas..."

Ce que j'aurais voulu être une phrase incisive n'est qu'un faible murmure, et de nouvelles larmes coulent sur mes joues. Je me fais trop d'espoir, c'est presque certain...

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Lun 31 Aoû - 22:01
Invité
Tu plisses les yeux, parce que cette petite boule d'adorable te met au défi de le faire. Et bien qu'il ne soit pas dit que Roy Mustang renâcle à répondre à un défi !

« Oooh ? » tu dis avec un sourire en coin, soufflant de manière plus forte sur son cou. « Je vois je vois … Si c'est comme ça que tu le prends, Fullmetal ! » tu termine ta phrase en le soulevant rapidement d'un geste presque acrobatique. Une main sur le ventre, l'autre dans son dos, tu le fais planer au dessus de ton épaule, avant de le jeter sur le dos au milieu du lit. Tu ne penses pas vraiment au fait qu'il soit malade pour l'instant, ou alors peut être que tu relègue ça au fond de ton esprit. Non, pour l'instant tu vas le faire cesser de pleurer, c'est ce qui importe le plus.

Alors d'un geste expert qui semble venir d'une pratique très intensive, tu soulèves son haut d'une main et tu glisses l'autre dessous. Ta paume caresse sa peau si douce, mais parsemée de cicatrices. Des cicatrices qui dénotent d'une vie vécue, et parfois un peu trop même. Ta main tenant le haut le relâche pour qu'il reste plus haut sur le corps du blondinet, et ton autre main se joint à la fête quand au fait de parcourir le corps de ce trésor qui s'étale devant toi. Tu avances les jambes, pour te trouver à califourchon sur lui, lui bloquant le bas du corps pour qu'il ne puisse pas se dégager. Tes mains remonte le long de ses côtes, passe sur son ventre et juste sous les aisselles.

« Tu n'aurais pas du me provoquer, Minus ! » tu cris avec un sourire enfantin, et les joues rouges de l'excitation autant que de la légère gêne (tu es conscient de la position dans laquelle tu te trouves, assis sur lui comme ça …).

Et c'est parti, tu commences à le chatouiller comme si ta vie en dépendait. Tu vas le faire rire, et s'il pleure, ça ne sera pas des larmes de tristesses, ça tu t'en portes garant !
Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Lun 31 Aoû - 22:25
Edward Elric
« Oooh ? »

Un autre souffle dans mon cou qui m'arrache un autre frisson. La plaie que d'être aussi sensible.

« Je vois je vois … Si c'est comme ça que tu le prends, Fullmetal ! »

Je n'ai pas le temps de réagir que je me retrouve soulevé - laissant échapper pour seul son un couinement pitoyable... - et soudain projeté au milieu du lit. Eh? m-mais qu'est-ce qu'il fiche, là, à remonter mon haut?! Un nœud d'angoisse se forme dans ma gorge, nœud qui s'accentue en le sentant passer sa main sous mon haut... J'ai peur, mais je ne le montre pas... Je sais cacher ma peur, après des années à devoir faire semblant...

Il... s'installe sur moi..? Est-ce qu'il va... Non, non, ce n'est pas son genre. Il ne ferait jamais ça. Surtout me connaissant. Même affaibli, je suis encore capable de me défendre avec hargne si le besoin s'en fait ressentir. Un léger frémissement me parcourt lorsque sa paume touche ma peau. Il a les mains chaudes... Alchimiste de flamme... Ha. Porte bien son nom. Ma propre peau me paraît presque glacée sous son toucher... Sans doute à cause du fait que je suis encore malade.


« Tu n'aurais pas du me provoquer, Minus ! »

Je tilte au mot, mais avant même d'avoir pu repartir sur une de mes habituelles phrases agressives - si on veut me mettre de mauvaise humeur en un mot, il suffit d'une allusion à ma taille - je me mets à gigoter à cause de ses gestes. Evidemment, il m'a bien bloqué, pas moyen de me dégager... Le pire est que je suis chatouilleux, alors forcément, je lâche un couinement quand il me chatouille... Mais pas un couinement de peur ou de tristesse. Non... C'est plus de l'amusement.

"P-Pas les chatouilles..!"

Et évidemment, quand on commence à me chatouiller, non seulement je gigote dans tous les sens, mais fatalement, je me mets à rire... Et c'est ce qui se passe... Je suis pris d'un fou rire incontrôlable, essayant de me dégager ou de le bloquer.

"A-Arrête!"

Je crois n'avoir jamais autant ri depuis des années... C'est la première fois que je commence à me sentir bien, que mes peines s'effacent. Est-ce qu'il serait sincère, en fin de compte..?

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Dim 13 Sep - 10:40
Invité
Comme il était adorable, même comme ça. Tu avais vraiment des idée pleines de bisounours et d'arc-en-ciel, c'était presque gênant.

Se tortillant ainsi sous toi, la position aurait pu être compromettante, aurait pu être excitante. Mais là, pour le moment, tout ce que tu ressentais, c'était une grande chaleur au milieu du torse, chaud de l'entendre ainsi rire sans retenu. C'était un son qui sonnait comme le bonheur, et en même temps si rare qu'il était bien plus précieux que ça.

Sans parler des bienfait du rire, qui permet de relâcher de la sérotonine et de se sentir mieux, et en meilleur santé. Le rire permet de vivre plus vieux aussi, et toi, tu aimerais que ce petit morceau d'or vive le plus longtemps possible.

Mais bon, si on rit trop longtemps, on peut aussi s'étouffer, alors au bout d'un certain temps, tu te stoppes, et baisse les yeux sur le corps essoufflé sous toi. Tu sais que ton regard est tendre, mais tu n'y peux pas grand chose, après tout tu es amoureux. Et l'objet de ton amour est sous toi, rouge de rire, le souffle court d'avoir trop rit. Et toi, tu ressens ce pincement d'envie pure qui te coupe le souffle à toi aussi.

Alors lentement tu te baisses et de ton nez tu touches le sien, avec délicatesse. Lentement, toujours plus lentement, avec ce même nez, tu caresses lentement le sien, dans un mouvement qui ne devrait pas être aussi sensuel, après tout ce ne sont que des nez, cela ne devrait pas être autant chargé d'émotion. Mais dans la délicatesse que tu mets à le toucher ainsi, il y toute les sensations que tu ressens pour lui. Tes yeux brillent, et un rapide coup d’œil vers lèvres te remplis d'un désire que tu ne combat même pas ... au diable les conséquences, tu te baisses un peu plus et dépose un tendre baiser sur le bout de son nez. Parce qu'il est juste adorable comme ça.

Invité
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~] Dim 13 Sep - 15:06
Edward Elric
Je me tortille dans tous les sens, secoué d'un fou rire incontrôlable. Ca fait des années que je n'ai pas ri ainsi... enfin, que je n'ai pas eu un rire vrai. Je suis incapable de m'arrêter, à cause des chatouilles, et je n'ai de toute façon pas envie de m'arrêter... Même si je commence à avoir le souffle un peu court. Mais rien de trop gênant. Mais au bout d'un moment, il finit par s'arrêter et je me calme un peu. J'ai le souffle court, les joues rouges... mais je me sens mieux... Encore malade, mais pas la moindre quinte de toux à l'horizon... C'est une bonne chose, non?

Je le regarde alors qu'il penche son visage vers le mien et frémit légèrement à ses gestes. Même si je suis bien comme ça... je reste quand même un peu méfiant. Prêt à relever la garde. Prêt à reprendre le rôle de FullMetal... un rôle qui ne s'en ira jamais vraiment. Depuis que je suis entré dans l'armée, j'ai joué ce rôle pour me protéger. Et je garderai ce rôle devant tout le monde. Il n'y a que très peu de personnes sachant ma fragilité... Et maintenant, j'y associe Mustang. Je ne l'ai jamais avoué à qui que ce soit, mais... malgré nos échanges d'insultes - et les menaces de mon côté, oui - je lui ai toujours fait confiance.

Sans le quitter du regard, je me demande quoi faire. Est-ce que je devrais lui avouer directement, plutôt que de le laisser se "contenter" de cet aveu masqué? Mais est-ce qu'il n'en profiterait pas pour me briser le cœur..? Non, il n'agirait pas ainsi. Pas après avoir supporté ma mauvaise humeur toutes ces années, pas après avoir dû souffrir d'un amour cru sans retour... Je sais à que point on a mal. Mais je me retrouve soudain interrompu dans ma réflexion par Mustang, car je le vois embrasser le bout de mon nez.

Conséquence immédiate : je frissonne et de légères rougeurs apparaissent sur mes joues. Raah, je déteste réagir trop vite, comme ça! Trop impulsif, beaucoup trop même! Résultat, je tourne le regard, me maudissant mentalement... Je parie que j'ai l'air encore plus ridiculement mignon, comme ça...

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~]
Contenu sponsorisé
Apprendre à baisser la garde? [pv Roy~]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrids and Humans ::  :: Archives RP-
Sauter vers: