Edward
Disponible
Le Chouchou
Kirya
Disponible
Le Marqué
Chris
Disponible
Général Puceau
Icare
Disponible
Titre à Voir
Éliane
Disponible
Espionne Scientifique

lorem ipsum

lorem ipsum

lorem ipsum

           

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Ven 8 Aoû - 22:15
Usui
Il avait besoin de repos, aurais-je remonté en lui des souvenirs douloureux ?  Des pensées mortelles ? Aurais-je osé faire du mal à celui qui ma sortit de ce monde de barreaux froid. Honte à moi. Prenons la route pour aller chez lui. La pluie cesse doucement de mouillé mon corps maigre, comme si le ciel a jugé qu’il était assez trempé.

Je regarde mes mains, elle tremble doucement rien de grave, cela n’indique pas un mal être, ni même une maladie, peut être le froid. Ai-je froid ? Je ne ressens rien, juste le vide, un vide qui s’est emparé de moi il y a déjà bien longtemps. Je regarde à nouveau cet homme, mon corps voulut a nouveau ressentir sa chaleur, pourquoi ? Je ne la mérite pas, aucun être comme moi n’a le droit à recevoir de la chaleur, ils sont juste là pour servir leur maître supportant leur humeurs,  assouvir les moindres désirs.

Quand ce n’était pas avec mes maîtres, c’était avec ses dames, celle qui venait me voir la nuit, m’attachant, me faisant boire des choses étrange, abusant de moi alors que j’étais entre la vie et la mort. Le lendemain me faisant fouetter car je n’avais pas à toucher ses filles là. Chez ses gens-là, il ne faut pas rire, pleurer, sans leur accord, je ne suivais pas tout, car les règles changer toujours, surtout d’une personne a l’autre.

L’un dit oui, l’autre dit non. L’un aime me prendre, l’autre aime que je le prennent, mais quand on à la mémoire trafiqué, les souvenirs embrumés, le corps faible, on ne se souvient plus de tous ses détails. On en oublie et c’est là qu’est l’intérêt de leur jeu. Me faire perdre la tête, m’obligeant alors à me tromper, pour me fouetter, en rigolant, en buvant. Moi crevant a même le sol, parfois juste jeté dans ma cage, sans un soin, buvant mon propre sang pour hydrater ma gorge si sèche d’avoir crié, hurler pour leur donner entière satisfaction.

J’avance dans ses ruelles, sans un regard expressif. Ne prêtant alors qu’a de rare personne, marchant tel un malade voulant fuir l’hôpital malgré son manque de force. Je suis mon maître, cherchant a le comprendre. A le suivre, deviner sa vie. Comprendre comment il fonctionne,  pour ne pas le décevoir peut être pour pas qu’il me fasse retourner dans ce monde puant que celui des animaleries. J’avance, sans rêve, sans but, mon corps vide, touchant mes cornes, malgré le temps que je les ai, je n’arrive pas a m’y faire, a quoi peuvent-elle servir ? On me les a mis, mais dans quel but ? Pourquoi ? Servir de porte manteau ? Si cela est un ordre je le ferais. Quitte a passer pour un moins que rien, j’aurai une utilité, laisser moi me sentir en vie, je ne souhaite qu’avoir un rôle a remplir.

Mon regard était encore porter vers cet homme, pourquoi je le regarde ? Lui suis-je reconnaissant, j’attends quoi de lui ? Une nouvelle vie ? De retrouver mes sentiments ? Je n’en sais rien. Mon corps soupira, encore sans prévenir ma tête de ce qu’il va faire. Laissant mes mains dans mes poches, jouant avec un fil qui traîne là.  
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Sam 9 Aoû - 21:21
Edward Elric
Les images le hantaient sans cesse. Jour, comme nuit. Elles l'empêchaient de dormir, elles l'empêchaient d'être éveillé. Il suffisait d'un rien pour qu'elles reviennent le hanter, provoquant crises de panique ou cauchemars selon son état. Par moments, il ressemblait à un malade voulant fuir l'hôpital malgré son manque de force. A d'autres, il masquait complètement sa souffrance. Une seule personne savait à peu près les périodes qu'il traversait. Mais cette personne n'était pas toujours là...

Finalement, ils arrivèrent devant chez lui. Une maison qui ressemblait plus à un manoir, avec un immense jardin où se trouvaient plusieurs arbres. Il avait racheté ce terrain et la bâtisse pour une bouchée de pain il y a plusieurs années, et avait réussi peu à peu à tout remettre en état. Il se dirigea vers la porte d'entrée, son pas devenant peu à peu chancelant au fur et à mesure qu'il approchait la porte.

"On y est... Chez moi..."

Il ouvrit la porte mais ne rentra pas tout de suite, attendant qu'Usui rentre en premier. Il ferma les yeux un bref instant, se sentant mal. Une sensation que trop familière qui le rongeait depuis des années. Une impression qu'un pieu de glace lui transperçait le cœur... Sensation annonciatrice d'une crise de panique. Il devait impérativement rentrer et s'isoler avant que la crise ne survienne.

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Lun 11 Aoû - 10:45
Usui
Il m’ouvrit la porte, entrant alors le premier, je ne sais pas trop, j’obéis instinctivement. Sans dire non, m’essuyant les pieds nue, oui je suis pieds nue, on m’a jamais vraiment donné de chaussure, depuis j’en suis devenue pieds nue, je m’y suis habituer, a vrai dire je ne sais si j’aimerais remettre les pieds dans des chaussures à nouveau… Je découvre l’intérieur, comment dire ? Je ne sais pas, je n’ose pas trop regarder, c’est à son goût, pas au miens, alors si il ce sens bien ici, je n’ai rien à redire.  Je pénètre un peu plus dans l’antre de mon maître, regardant autour de moi. Y a-t-il du monde ? Des enfants ? Des servants ? Je ne sais pas trop, je fais attention de ne rien casser avec mes cornes, voyant surpris mon reflet dans un miroir qui traine là, je prends peur, je ne ressemble à rien, plus à l’enfant que j’avais en tête, j’ai vécue toute ses années sans me voir dans un miroir, sans pouvoir me regarder, voir les changements qu’ils ont apporté à mon corps, et pourtant, il a changé.

Je me retourne pour voir mon maître, il est un peu pâle, il n’est pas bien cela se voit. Mais qu’a-t-il donc ? Je m’approche un peu de lui, mais pas trop, le regardant tendrement, enfin je ne sais pas trop si c’est le terme exact, mais je le regarde doucement, sans sous entendue.


- M-Monsieur Edward, vous désirez quelque chose, vous êtes un peu pâle.

Je ne sais pas ce qu’il éprouve, mais je connais certain remède pour faire passer la plupart des malaises. Un baiser pour la fièvre, des soupes pour les maux de ventre, un bain chaud pour le stress, enfin rien de bien médical. Mais parfois cela suffit a combler et faire stopper les maux que le corps ressent.

avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mar 12 Aoû - 20:54
Edward Elric
Il ne se sentait pas bien du tout. Les images, horribles, revenaient à nouveau le hanter, le torturer. Comme si elles tentaient de l'inciter à mettre fin à tout ça. Comme si elles voulaient le voir mort... Mais jamais il ne se tuerait. Pas avant d'avoir accompli sa vengeance envers eux. Tous ceux étant responsables de son état. Physique, comme mental. Il trouverait ceux l'ayant accusé de mentir. Il trouverait les responsables de l'accident de train. Il les trouverait tous et les torturerait. Il leur ferait cracher des implorations de pitié. Mais même en se disant cela, il ne parvenait pas à chasser le mal-être grandissant qui le gagnait...

- M-Monsieur Edward, vous désirez quelque chose, vous êtes un peu pâle.

La voix d'Usui lui paraissait si lointaine... Il devait se focaliser sur cette voix, ce point de réalité. Mais ses jambes peinaient à le supporter... Tant bien que mal, il parvint à avancer jusqu'au fauteuil et s'y assit avant de s'allonger, sentant une nausée remonter.

"Un... Un verre d'eau... d'abord..."

Un verre d'eau afin de calmer la nausée. Ensuite, il lui demanderait peut-être de parler, de lui raconter n'importe quoi... Afin qu'il puisse se raccrocher à un point de réalité.

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mar 12 Aoû - 22:04
Usui
Un verre d’eau ? C’est tout ce qu’il désirait. Bien, je regarde autour de moi, cherchant avec cette petite pointe de stress, une salle d’eau, une cuisine, n’importe quoi ! Je finis par la trouvé, cette fameuse cuisine, cherchant alors dans les placards, de mes mains encore tremblotante, un verre, afin de lui remplir d’eau. En lui apportant avec attention. Pour ne pas faire tomber une goutte. Enfin je suppose. Peut-être par peur de ne pas me faire frapper. Je lui apporte son verre d’eau, le voyant pâle, peut-être plus qu’avant, il le prend, sa main frôlant la mienne, je repense à cette chaleur que j’ai ressentie tout à l’heure, je dois probablement devenir fou, le suis déjà ? Il le boit, d’une traite. Bafouillant des mots qui s’enchainent sans grand intérêt. Raconter quelque chose ? N’importe quoi. Pourquoi ne pas lui dire qui je suis, du moins celui que j’étais avant ?

Je reste debout, lui débarrassant son verre, le posant sur une petite table non loin de là. Commençant à raconter ma vie, du moins celle qui me reste en tête.

- Avant. J’étais un humain, vivant heureux il me semble avec une famille avec ses défauts et ses qualités. Je vivais bien, j’étais à l’école, mais je ne saurais vous dire mon âge. Un jour des hommes sont entrés chez moi. Assommant mon père, me mettant dans un sac. Je ne me rappelle pas de plus de cette période-là. Rien d’autre que les regrets de ne pas avoir dit, je t’aime.

Je rester un petit moment silencieux. Rien de bien longtemps, l’affaire de quelque seconde, le temps de respirer. Enchainant encore mon histoire. Sans aucune émotions ni dans ma voix… Ni dans mon regard. Après tout c’est ainsi qu’on ma modeler, à n’être qu’une chose sans émotions, juste à subir, crier quand on me le demande, subir les coups. Ne pas vivre. Satisfaire les envies.

- A mon réveil, j’avais plusieurs choses sur mon corps, qui n’était pas à moi. Des oreilles, une queue de tigre, des ailes. Ce genre de croisement homme hybride. Rien de bien exotique.  Des hommes, des femmes, un manoir, des rires. Il résonne encore en moi, comme si c’était le bruit du battement de mon cœur. A partir de l’instant où je suis entré dans ce sac, je suis devenu leur poupée. Leur marionnette, leur cobaye.  Testant des produits. Parfois me rendant malade, jusqu’à la limite de la mort.

Je rester debout, regardant mon maître, lui dévoilant mon intimité sans gêne, après tout, tout de moi lui appartient, mon passé, mon présent, mon futur. Les souvenirs défilent au fur et à mesure que je raconte.

- Il mon couper à l’aide de ciseaux mes oreilles de chat, j’étais encore conscient. Je devais rester éveillé, ne pas hurler. Pendant qu’il me les couper. J’avais les mains attaché à une chaine mon corps ne touché pas le sol. Une fois qu’ils ont fini avec moi. Il mon laissé tel quel. Je suis resté pendu deux jours. Mes épaules était déboiter, quand il mon décrocher, je ne tenais plus debout et mes bras était difforme. Je pouvais à peine les voir, avec le sang séché sur mon visage. Il mon endormi, me modifiant alors, pour être hybride perroquet. J’ai appris a voler, avec une chaine a mon pied. Si je vais trop loin, des sortes d’épine apparaissant ce plantant dans mon pieds, pénétrant jusqu’à l’os. Puis un jour ils en ont eu assez de me voir avec ses ailes, il mon arracher plume par plume alors que j’étais encore éveillé. Me prenant par l’arrière pendant que d’autre rigoler à ôter mes plumes.

Un frisson me parcourra, la douleur était comme encore vive, je grimaçai. Rien que d’y penser, c’était si douloureux. Je porter a ma tête ma main, comme pour rester lucide dans mes paroles. Je suis peut être allez trop fort dans les détails. Enfin quoi qu’il en soit, je ne fais que résumer mes tortures. J’en ai vécue des biens pires que ça. Mais je ne souhaite pas les évoqués. Je voudrais juste oublier, mais comment ? A chaque fois que je ferme les yeux, je revois les images, tellement puissante que j’en suis encore les douleurs.

- Pour finir, il mon mis ses cornes elles semblent indestructible et cette petite queue qui apparait et disparait si j’en ai envie,  ils ont bien joué avec. Un jour ils en ont eu marre de moi. Me mettant un poison dans la bouche, me jetant alors dans une sorte de ravin falaise. Je ne saurais trop vous dire. J’ai marché jusqu’à ce village. Je ne suis donc pas d’ici. Je ne sais pas où c’est ici.

Ma main retourne le long de mon corps, les yeux rivés sur le tapis, fixant des choses qui n’existe pas. Je ne pense pas avoir fait passer le malaise de mon maître, s’il veut me faire retourner dans cette cage j’irais. A vrai dire, je suis prêt à me prostitué pour lui. C’est mon maître. Je lui dois la vie… Non ?

- Par d’autre personne enfermé, j’ai compris qu’ici on achète les gens comme nous, pour servir, je suis prêt à servir, je ferais au mieux, n’hésitez pas à me frapper si je fais mal les choses, cela est nécessaire pour faire comprendre. C’est comme ça qu’on m’a appris à lire écrire parler et d’autre extra comme il appeler ça.

Je me m 'y a genoux, me pliant vers l’avant, comme pour me soumettre à lui, la tête sur mes mains, ne bougeant plus, respirant doucement, fermant les yeux, sentant qu’une chose humide en sortait.


( Rappel couleur #333366 )
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mer 13 Aoû - 22:19
Edward Elric
Dans ce genre de cas, il ne pouvait pas faire grand chose. Soit il parvenait à chasser la crise, soit il la subissait de plein fouet. Et il faisait son possible pour la chasser... Finalement, Usui revint avec un verre d'eau qu'il lui tendit. Il lui prit le verre des mains et le but sans s'interrompre. Une fois le verre fini, l'hybride lui reprit le verre et le posa sur la table basse. Malgré tout, cette nausée persistait. Il fallait que l'hybride parle, raconte n'importe quoi. Qu'il puisse se concentrer sur cette réalité.

- Avant. J’étais un humain, vivant heureux il me semble avec une famille avec ses défauts et ses qualités. Je vivais bien, j’étais à l’école, mais je ne saurais vous dire mon âge. Un jour des hommes sont entrés chez moi. Assommant mon père, me mettant dans un sac. Je ne me rappelle pas de plus de cette période-là. Rien d’autre que les regrets de ne pas avoir dit, je t’aime.

On ne regrettait les choses que lorsqu'il était trop tard. Lui n'avait pas à regretter.

- A mon réveil, j’avais plusieurs choses sur mon corps, qui n’étaient pas à moi. Des oreilles, une queue de tigre, des ailes. Ce genre de croisement homme hybride. Rien de bien exotique. Des hommes, des femmes, un manoir, des rires. Ils résonnent encore en moi, comme si c’était le bruit du battement de mon cœur. A partir de l’instant où je suis entré dans ce sac, je suis devenu leur poupée. Leur marionnette, leur cobaye. Testant des produits. Parfois me rendant malade, jusqu’à la limite de la mort.

La nausée s'était peu à peu estompée. La crise de panique s'était éloignée, ne laissant qu'une bile amère au bord des lèvres. Il n'aimait pas ce qu'il entendait. Il n'aimait pas savoir qu'Usui avait subi ce genre de traitements.

- Il m'ont coupé à l’aide de ciseaux mes oreilles de chat, j’étais encore conscient. Je devais rester éveillé, ne pas hurler. Pendant qu’ils me les coupaient. J’avais les mains attachées à une chaîne mon corps ne touchait pas le sol. Une fois qu’ils ont fini avec moi. Il m'ont laissé tel quel. Je suis resté pendu deux jours. Mes épaules étaient déboitées, quand ils m'ont décroché, je ne tenais plus debout et mes bras étaient difformes. Je pouvais à peine les voir, avec le sang séché sur mon visage. Il m'ont endormi, me modifiant alors, pour être hybride perroquet. J’ai appris a voler, avec une chaîne a mon pied. Si je vais trop loin, des sortes d’épine apparaissent se plantant dans mon pied, pénétrant jusqu’à l’os. Puis un jour ils en ont eu assez de me voir avec ces ailes, il m'ont arraché plume par plume alors que j’étais encore éveillé. Me prenant par l’arrière pendant que d’autre rigolaient à ôter mes plumes.

Il avait une expression bien à lui pour désigner ce genre de vécu. L'enfer sur terre. Tout en l'écoutant, il regarda ses propres mains. Il avait encore ses gants blancs. Il ne les quittait que rarement.

- Pour finir, il m'ont mis ses cornes elles semblent indestructibles et cette petite queue qui apparaît et disparaît si j’en ai envie, ils ont bien joué avec. Un jour ils en ont eu marre de moi. Me mettant un poison dans la bouche, me jetant alors dans une sorte de ravin falaise. Je ne saurais trop vous dire. J’ai marché jusqu’à ce village. Je ne suis donc pas d’ici. Je ne sais pas où c’est ici.

Il ne venait pas d'ici...

- Par d’autres personnes enfermé, j’ai compris qu’ici on achète les gens comme nous, pour servir, je suis prêt à servir, je ferais au mieux, n’hésitez pas à me frapper si je fais mal les choses, cela est nécessaire pour faire comprendre. C’est comme ça qu’on m’a appris à lire écrire parler et d’autre extra comme ils appelaient ça.

Silencieusement, il se releva tandis qu'Usui s'était mis à genoux. Une image de son passé lui revint en mémoire.
C'était alors qu'il était cloué dans un lit d'hôpital, se croyant à jamais condamné à ne plus pouvoir marcher, courir, prendre l'air quand il le souhaitait... Un médecin qu'il n'avait jamais vu était entré dans sa chambre, l'avait longuement observé, puis lui avait sorti cette phrase qui restait à jamais gravée. "Si je te donnais la liberté et le pouvoir, qu'en ferais-tu?"

Il s'approcha de l'hybride et s'accroupit afin de pouvoir l'observer attentivement, décidant finalement de prendre la parole.

"Si on te donnait la liberté et le pouvoir, que ferais-tu?"

Cela semblait une question idiote, mais il voulait savoir ce qu'Usui ferait s'il en avait le droit et le pouvoir. C'était à cela qu'il arrivait à reconnaître si une personne avait de la volonté.

"Quelqu'un m'a une fois dit que c'est en fonction de ce qu'on répond à cette question qu'on peut voir si une personne a encore sa propre volonté ou non."

Il se souvenait encore de ce qu'il avait répondu, ce jour là...

"J'ai l'air d'un gamin, et j'ai un comportement parfois agressif et mauvais envers les gens. Mais c'est simplement car je ne veux pas de leur pitié. Je ne veux pas qu'ils me regardent avec cet air qui veut dire que je ne peux rien faire."

Il hésita un instant puis retira le gant de sa main droite, regardant sa main faite de métal.

"J'ai été victime d'un accident de train horrible. J'y ai perdu mon bras droit et ma jambe gauche. Mais hélas, j'ai été le seul survivant... J'ai perdu tout le monde, mes amis, mes parents. Seul survivant... J'entends encore ces cris de terreur au moment où le train déraille. Puis cet horrible silence entrecoupé de gémissements d'agonie, cette odeur de mort..."

Il gardait cependant sous silence certaines parties de son passé. Il ne se confierait qu'à quelqu'un en qui il aurait complètement confiance.

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Dim 17 Aoû - 17:32
Usui
Je me relève, regardant l’homme dans les yeux, avec peut être une seule larme coulant sur ma joue mais pas de sentiment dans le regard. L’écoutant attentivement, un pouvoir ? Une liberté. Je baisser un peu les yeux, restant à genoux. Puis lui répond, d’une voix lasse, lourde.

- U-Une liberté ? Pour qu’on me la reprenne à nouveau ? Je ne tiens pas à mourir une seconde fois. De plus je ne saurais quoi faire à présent, je ne suis juste bon qu’à exécuter, il y a bien longtemps que je ne pense plus par moi-même.  

Je marque une pause. Un soupir peut être s’échappe de ma bouche. Suis-je lasse ? Perdu ? Je ne sais pas trop. Je reprends mes paroles, avec une voix toujours aussi sincères et monotone.

- D-Du pouvoir ? Qu’en ferais-je ? Je ne souhaite pas devenir ce genre de personne qui aveuglé par la colère, profite de ce pouvoir pour assouvir leur vengeance. Je ne souhaite pas me venger, je ne souhaite pas du pouvoir, qu’en ferais-je de toute manière ?

Je le regarder à nouveau, dévoilant à son tour, sa vie, ses souvenirs. Dévoilant son intimité au goût de métal, je regarder sa main, je n’étais pas dégoutté, ni effrayé, il avait tout comme moi, une part de modification, on l’avait lui aussi changer, mais pas par sadisme, ni par soumission. Non. Lui ont lui a sauvé la vie. Malgré cette lourde perte, il a grandi. Je toucher du bout des doigts, son bras, il était froid, peut être chaud, je ne sais pas vraiment. Je glisser sur ses contours. Respectant son intimité, ne voulant allez trop loin dans un geste qui pourrais mal prendre.

- N-Nous avons un point commun, celui d’une modification corporel. Je suis sincèrement navré pour votre accident. Ce n’est pas facile de vivre avec ses images. Mais, l’important n’est pas l’apparence charnelle. Mais ce qu’il y a ici. Si les gens ne sont pas capables de voir la lumière qui luis en vous. Alors c’est qu’ils sont tout aussi perdu qu’un lièvre dans un piège à loup.

Comment pourrais ton avoir pitié d’un homme qui arrive à oublier ses épreuves pour vivre ? Se reconstruire. A mon niveau je ne vois plus la lumière, ni la surface de l’eau. Je reste dans cette pénombre qui me retient pour me voir souffrir. Je ne dégage aucun sentiment. Ni l’amour ni la haine, je suis juste vide, on m’a vidé, souiller, trahit, violer. Mais je suis encore en vie. Résistant et souple dans les épreuves qu’on m’a fait subir.

Je me lèvre, prenant le verre dans ma main, froide. Allant à nouveau dans la cuisine afin de le laver. Une petite manie qu’il m’est resté de mon ancien logement. Rien ne doit trainer, au risque d’un coup de fouet.
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Dim 17 Aoû - 20:44
Edward Elric
- U-Une liberté ? Pour qu’on me la reprenne à nouveau ? Je ne tiens pas à mourir une seconde fois. De plus je ne saurais quoi faire à présent, je ne suis juste bon qu’à exécuter, il y a bien longtemps que je ne pense plus par moi-même.

Il n'avait pas compris... Lui était capable de lui offrir la liberté totale. Plus besoin de s'abaisser à servir. Plus besoin d'écouter les demandes absurdes. Il pourrait même travailler et gagner son propre salaire... Un rêve pour bon nombre d'hybrides... Mais il était visiblement trop tard pour Usui.

- D-Du pouvoir ? Qu’en ferais-je ? Je ne souhaite pas devenir ce genre de personne qui, aveuglée par la colère, profite de ce pouvoir pour assouvir leur vengeance. Je ne souhaite pas me venger, je ne souhaite pas du pouvoir, qu’en ferais-je de toute manière ?

Lui avait le pouvoir. Il n'était pas aveuglé par la colère. Mais il voulait se venger. De tous. De ceux qui avaient causé cet accident. De ceux qui l'avaient forcé à déménager en l'accusant de mentir alors qu'il avait été plongé dans l'enfer. De tous ceux ayant détruit son âme et son cœur. Ayant meurtri son corps. Il s'était fait à ces membres de métal, mais il n'aimait pas la sensation froide du métal. C'était normal, mais il n'aimait pas.

- N-Nous avons un point commun, celui d’une modification corporelle. Je suis sincèrement navré pour votre accident. Ce n’est pas facile de vivre avec ses images. Mais, l’important n’est pas l’apparence charnelle. Mais ce qu’il y a ici. Si les gens ne sont pas capables de voir la lumière qui luit en vous. Alors c’est qu’ils sont tout aussi perdus qu’un lièvre dans un piège à loup.

Usui avait raison. C'était d'ailleurs la véritable raison de son comportement distant. Pas l'habitude de jouer les teignes hargneuses à l'armée. Pas le fait qu'il refusait les sentiments ou la pitié des autres. Non, rien de tout cela. Il voulait voir si quelqu'un était capable de voir en lui ce qu'il valait. Quelqu'un d'autre que son seul véritable ami... Tiens, d'ailleurs, peut-être devrait-il lui présenter..? Il verrait si cet idiot se ramènerait aujourd'hui ou non.

"..."

Il n'aimait pas admettre lorsque quelqu'un avait raison...

"Tu m'as parlé de ta famille... Tu n'aimerais pas les revoir? Savoir comment ils vont? Tu as encore cette chance, toi..."

Lui, il avait perdu ses parents. Enfin, sa mère et son beau-père, étant donné que l'homme à qui il devait la vie avait foutu le camp avant sa naissance. Mais ce type, il s'en fichait éperdument.

"Je peux t'aider à les retrouver..."

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Sam 23 Aoû - 16:08
Usui
En lavant le verre, j’ai serré si fort le verre aux paroles de cet homme, que ma main est désormais couvert de débris de verre, regardant couler le sang de ma main, s’écouler dans le trou de l’évier, les retrouver ? Quel est ce sentiment qui m’envahit ? De la tristesse ? Du regret ? Je… je ne sai spas trop. Je me retrouve pour le regarder, mes yeux avais peut-être changé, je ne sais pas, je ne sais plus.

- Monsieur, avec tout le respect que je vous dois, je vous demanderais de ne plus parler de ma famille. N’avais vous pas penser, qu’ils se sont inquiété ? Regarder moi, je suis devenu le monstre de foire, penser vous a un seul moment à leur réaction en me voyant ?

Dans un vague souvenir, ma mère a toujours préférer éviter les hybrides, pas qu’elle ne les aimer pas, mais elle en avait une peur bleue, je crois qu’elle a été agressé plus petite par l’un deux, mais c’est si loin, je m’en souviens pas vraiment. Sa me semble si lointain comme souvenirs, c’est certainement faussé comme image…

- Je préfère qu’il me croie mort, plutôt que de subir leur regard écœuré de mon apparence monstrueuse. Vous me trouverais peut être égoïste ou en train de faire un caprice, mais je ne souhaite pas les retrouver. Je préfère mourir que de voir le regard effrayé de ma mère.


Un petit rire nerveux s’échappa de ma bouche,  fixant alors le sang sur ma main, avant de retrouver a l’évier pour ôter les morceaux un a un de ma main. Laissant le sang couler, sans pousser le moindre cris ou son qui pourraient faire croire que ça pique.

- Ils ont certainement déménagé et refait leur vie, c’est mieux ainsi. Je ne voudrais pas qu’il ait pitié de moi suite à ce que j’ai vécue, les connaissant, il ne me croirait pas, je ne sais même pas si mon vrai prénom est Usui.

Ma voix paraissez transformé en murmure, bien sûr au début je penser les retrouver, mais quand j’ai vu ma forme dans ce miroir, a l’entré de ce manoir, tout espoir et partis en fumée, je ne ressemble en rien a celui que j’étais, alors comment faire croire a des gens qui ont perdu leur fils que c’est lui ? Je fermer ma main ensanglanter, regardant le sang couler comme une petite cascade, la passant sous l’eau, regardant le doux mélange de l’eau emportant mon sang dans les égouts de la ville, bien loin de moi.
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Sam 23 Aoû - 21:13
Edward Elric
- Monsieur, avec tout le respect que je vous dois, je vous demanderais de ne plus parler de ma famille. N’avez-vous pas penser, qu’ils se sont inquiétés ? Regardez-moi, je suis devenu le monstre de foire, pensez-vous à un seul moment à leur réaction en me voyant ?

Ils seraient choqués, mais certainement soulagés de le savoir en vie... Du moins, c'était là son avis. Il l'écouta cependant parler, ayant une étrange impression... Comme si quelqu'un d'autre était présent.

- Je préfère qu’ils me croient mort, plutôt que de subir leur regard écœuré de mon apparence monstrueuse. Vous me trouverez peut être égoïste ou en train de faire un caprice, mais je ne souhaite pas les retrouver. Je préfère mourir que de voir le regard effrayé de ma mère.

Qu'est-ce qui lui prouvait qu'ils seraient écœurés, effrayés?

- Ils ont certainement déménagé et refait leur vie, c’est mieux ainsi. Je ne voudrais pas qu’ils aient pitié de moi suite à ce que j’ai vécu, les connaissant, ils ne me croiraient pas, je ne sais même pas si mon vrai prénom est Usui.

"Tu préfères les laisser se lamenter en t'imaginant mort plutôt que de les soulager en leur montrant que tu es encore en vie? Drôle de manière de songer à eux."

Edward n'avait pas eu le temps de dire un seul mot que cette voix s'était élevée, provenant d'en haut des escaliers. Le blondinet regarda la personne qui descendait les escaliers, un individu aux longs cheveux d'un vert olive et aux yeux violet améthyste. Cette personne était un hybride du mamba vert, même si cela ne se voyait pas forcément au premier coup d'œil.

"Ce n'est pas parce que tu as--"

"Ma propre mère aurait préféré que je sois capturé par des scientifiques plutôt que je naisse tel que je suis. Crois-moi, ils ne te jugeront pas comme un monstre. Les vrais monstres sont ceux qui naissent hybrides à la suite des erreurs de leurs parents. Ceux qu'on rejette car ils représentent les erreurs commises."

Edward savait à quel point cela faisait mal à son ami de parler de sa mère. Cette femme l'avait choyé, avant de brutalement le considérer comme une erreur, un monstre, tout cela parce qu'il était le fils d'une aventure d'un soir.

"... Usui... Il a raison, tu sais. Tu devrais essayer de les retrouver... Qui sait, ils ne t'ont sans doute pas oublié..."

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mar 9 Sep - 14:57
Usui
Un homme venais d’apparaitre, d’où je ne sais pas, a vrai dire a part la cuisine et le salon je n’ai rien vue d’autre. Je le regarde avant de m’incliner face à lui, ne perdant pas une miette de ce qu’il raconter. Ont peu deviné dans sa voix, qu’il a souffert d’un quelconque changement en lui. Peut-être a-t-il été rejeté. Quoi qu’il en soit je n’ai pas à répondre.

- Bonjour monsieur.

Je me relève afin de faire face à cet homme, sans pour autant le regarder. Je voudrais parler mais pour dire quoi ? Ils ont raison ma famille est si loin de tout savoir. Loin de s’imaginer ce que j’ai vécu, loin de savoir que je préférais mourir plutôt que de vivre.

- C’est bien aimable a vous de vouloir m’aider. Mes parents ne mon certainement pas oublié. Je pense qu’il prie pour moi chaque soir. Dite moi monsieur préféré vous qu’on vous regarde avec des yeux remplis de pitié ? En vous levant chaque jour pour voir dans les yeux de vos parents ses larmes pleurant pour ce que vous avez enduré ? Voir dans leurs yeux un tel sentiment, serais comme mourir à chaque regard. Comment allez-vous expliquer à des parents qui ne veulent que le bonheur de leur progéniture, qu’il a été maltraité, violé, humilié ? Ne voudrais-t-il pas plutôt ce venger ? La vengeance, c’est presque comme les jeter dans le puits de la mort. Je préfère encore crever sous un pont plutôt que devoir revivre cette enfer dans leur yeux.

Je pousse un long soupir, je me sentais un peu étrange, comme secoué d’imaginer le regard de ma mère sur moi, je ne pourrais lui raconter qu’un quart de ma vie avant qu’elle s’évanouisse sous l’humiliation que j’ai vécu. Portant ma main sur mes cheveux, touchant au passage cette corne implanter là.

- Chacun a son histoire messieurs, je suis formé pour servir, pas pour prendre des initiatives, je ne souhaite pas retrouver ma famille, je ne pourrais leur faire face. Je songerais tout de même à leur écrire, afin de les rassurer. Même si ce mot ne veut plus rien dire. Votre mère a sans doute eu peur, vous savez la douleur d’un rejet, je ne souhaite pas vivre sa après tout ce que j’ai subis,  traité moi d’égoïste si cela vous chante, c’est la seule chose que je souhaite.

Je me baisse légèrement comme pour signifier que ma décision est prise. Je me demande tout de même d’où me vient le courage de parler ainsi, peut-être parce qu’ils ne sont pas eux, je ne me sens pas particulièrement soumis, ni en danger, bien que cet homme vert me semble dangereux.  Je ne doute pas, s’il veut me tuer, qu’il agisse rapidement.
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mar 9 Sep - 16:41
Edward Elric
- C’est bien aimable à vous de vouloir m’aider. Mes parents ne m'ont certainement pas oublié. Je pense qu’ils prient pour moi chaque soir. Dits-moi monsieur préférez-vous qu’on vous regarde avec des yeux remplis de pitié ? En vous levant chaque jour pour voir dans les yeux de vos parents ces larmes pleurant pour ce que vous avez enduré ? Voir dans leurs yeux un tel sentiment, serait comme mourir à chaque regard. Comment allez-vous expliquer à des parents qui ne veulent que le bonheur de leur progéniture, qu’il a été maltraité, violé, humilié ? Ne voudraient-ils pas plutôt se venger ? La vengeance, c’est presque comme les jeter dans le puits de la mort. Je préfère encore crever sous un pont plutôt que devoir revivre cet enfer dans leurs yeux.

La vengeance pouvait revenir à se jeter dans le puits de la mort... mais seulement si on ne savait pas comment. Si on ignorait qui atteindre. La vengeance était aussi la seule raison qui le poussait à se lever chaque matin, à ne pas songer à finir mort et enterré... S'il n'avait pas songé à se venger de l'enfer qu'ils lui avaient fait subir, il n'aurait jamais pu avoir ces membres mécaniques. Il n'aurait jamais eu ses quinze ans, ou alors dans un lit d'hôpital, condamné à regarder le plafond et à voir passer les infirmières... Programme palpitant, pas vrai?

- Chacun a son histoire messieurs, je suis formé pour servir, pas pour prendre des initiatives, je ne souhaite pas retrouver ma famille, je ne pourrais leur faire face. Je songerais tout de même à leur écrire, afin de les rassurer. Même si ce mot ne veut plus rien dire. Votre mère a sans doute eu peur, vous savez la douleur d’un rejet, je ne souhaite pas vivre ça après tout ce que j’ai subi, traitez-moi d’égoïste si cela vous chante, c’est la seule chose que je souhaite.

Peur? D'aussi loin qu'il se souvenait, jamais son vieil ami ne lui avait parlé que sa mère avait eu peur...

"Parce que tu crois vraiment qu'ils se contenteront d'une bête lettre où tu leur écris que tout va bien? Parce que tu imagines réellement qu'ils ne vont pas chercher à te retrouver, peu importe ce que tu leur dis?"

"Ca suffit, laisse-le un peu tranquille, c'est son choix..."

"Un choix que j'aurais aimé avoir!! J'aurais aimé avoir le choix de mon destin!! Tu sais pas ce que ça fait de voir les regards haineux des autres se tourner vers toi! Être traité de monstre par ceux qui étaient tes amis avant, tout ça parce que tu es un hybride!! Voir ta propre mère te regarder avec mépris, l'entendre dire qu'il aurait mieux valu que tu ne naisses jamais..."

Cette fois, il en avait assez. Assez de l'entendre. Assez de le voir ne tenir absolument pas compte des désirs d'Usui. Sans prévenir, il s'approcha d'Envy et lui colla une gifle bien sentie qui eut au moins le mérite de le faire taire.

"Ferme-la, Envy. Je sais que ça n'a pas dû être agréable de vivre ça. Mais c'est pas une raison pour ne pas tenir compte des envies d'Usui. Il fera comme il voudra, je vais pas le forcer." Et j'aimerais que tu prennes ça en compte. Verstanden?"

Envy se frotta sa joue endolorie, regardant Ed avec une légère surprise. Ce n'était pas la première fois qu'il le frappait ou s'amusait à lui en faire baver - ce satané mioche semblait l'avoir pris en souffre-douleur... - mais qu'il le frappe parce qu'il refusait de laisser le libre-arbitre d'un hybride, c'était étonnant... Certes, il savait que ce gamin n'aimait pas que les gens considèrent les hybrides comme des jouets, mais là...



[Hrp : Verstanden = compris en allemand. La mère d'Ed était allemande, il a trouvé ça normal d'apprendre à parler cette langue... même si ça n'a pas été très difficile de la maîtriser pour lui x3]

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mer 19 Nov - 14:05
Usui
Surpris, même un peu dégoutté, c’est ce que je ressentais quand a la claque résonant dans la pièce. Il ne la mériter pas vraiment, tout cela car je n’ai pas obéis, c’est vrai après tout, j’aurais pu tout simplement lui obéir. Je baisser la tête à en détourner le regard.  Bien sûr que j’ai connu le dégout d’être traité comme un monstre, oui j’ai subis le dégout d’être  ce que je suis. J’imagine aussi la réaction de ma mère me regardant sans me reconnaître, j’ai connu tellement de modification sur mon corps qu’à coup sûr elle ne me reconnaîtrait pas, me jetant alors le vase toujours là à l’entrée, attendu d’être jeté sur un passant que mes parents ne souhaitent plus avoir sur le palier.

- J-je vous pris de m’excuser.

Voilà le fameux bégaiement, toujours là quand il ne faut pas. Là depuis que je ne sais plus m’exprimé par moi-même. Je suis exténué, voir même épuisé, même si la nourriture est donné chaque jour, ses apports nutritionnelle sont bas. Toute manière je n’ai pas mangé un vrai repas de puis ma mise à mort, oui j’appelle sa une mise à mort. Je me souviens de manger dans une gamelle, sous le poids écrasant du pied de mon maître, manger les restes des boyaux animal, juste pour le bon plaisir des patrons. Les rires qui résonnent dans ma tête me font lever le poil, frissonnant sans le vouloir.

- Voulez-vous que je fasse le dîner ?


Dîner, déjeuner, je ne sais pas trop l’heure qu’il est, à vrai dire cela m’importe peu. Mettant ma main sur le cœur, m’inclinant légèrement, j’attends la réponse. J’ai même hâte de faire une tâche aussi basique que celle de faire le repas, je pourrais vous faire le plus basique des sandwichs à un plat minutieux et rigoureux. J’ai appris à mes dépends, à faire à manger pour des gens qui ne me laisser même pas goutter le plats pour en savoir les saveurs. Tout au flair j’ai appris à mijoter les plats, à ce moment seulement je me sentais libre.
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mer 19 Nov - 20:25
Edward Elric
Il détestait avoir à frapper un hybride. Il fallait vraiment qu'il ait une raison plus que valable pour le faire. Ou alors, qu'il se soit laissé emporter par sa rage car quelqu'un avait eu le malheur de prononcer un mot de trop... Mais dans le cas d'Envy, il ne le frappait que lorsque ce dernier lui faisait une remarque acide sur sa taille, ou lorsqu'il s'ennuyait un peu trop... S'il fallait être honnête, Envy avait tendance à être son souffre-douleur. Mais jamais il ne l'avait giflé. Jamais, jusqu'à aujourd'hui. Il venait de dépasser les bornes.

Envy, lui, frottait toujours sa joue, restant silencieux après la petite tirade du blondinet. Il ne savait plus quoi dire... Ou plutôt, il savait par expérience que dès qu'Edward se mettait à utiliser le "Verstanden" dans ses phrases, il valait mieux éviter de lui répondre. Plus d'un novice avait fini la tête dans la cuvette des toilettes de l'armée à cause de ça...


- Voulez-vous que je fasse le dîner ?

Le dîner? Ah oui, c'est vrai, il serait bientôt l'heure de manger... Et il avait envie de manger autre chose que l'un des nombreux paquets de bonbons qui se trouvaient dans ses placards.

"Je veux bien, oui... Je te laisse libre choix sur ce que tu comptes préparer..."

"Tant que c'est quelque chose qui ne soit pas fait à base de bonbons."

Envy recula par prudence, mais ne reçut ni coup ni regard noir de la part du blondinet. A vrai dire, Edward avait les yeux clos, et semblait visiblement perdu dans ses pensées. A quoi pouvait-il songer?

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mer 19 Nov - 20:46
Usui
Il me laisser faire le dîner, quoi de mieux pour retrouver du courage pour les jours à venir ? Je le remercie par une courbette, ne prêtant plus trop attention à l’autre invité. Se baladant dans la cuisine pour trouver de quoi faire, je prends des plats, des couteaux à viande, puis j’ouvre le frigo. Je ne sais pas s’il fait les courses souvent, mais ce que je vois c’est que le frigo est vide. Du moins quand je préparé les plats pour mes anciens maître, j’avais deux frigos, remplis de plusieurs chose, de la viande rare, au légume anciens. Un vrai plaisir pour les amateurs de cuisine, je pouvais faire ce que je voulais, tant que cela reste dans les humeurs du jour. Je pris la viande, et lut l’étiquette, poulet. Bon se sera poulet à la crème et champignon, et puis quoi avec ? Je fouine un peu, pomme de terre ? Allez va pour des pommes de terre au four avec quelque épices et une sauce béchamel.

Je me mets au fourneau, coupant adroitement, c’est du blanc de poulet, rien de bien grand ni noble, mais on peut en faire un bon plat. Je compte pour trois parts, enfin j’imagine que je peux moi aussi manger avec eux ? Non, un doute ce pose à moi, dois-je faire ma part ? Attendre qu’il mange ? Je ne sais pas trop. Enfin je fais, au pire la punition tombera et je ne recommencerais plus. Je mets tout dans la poêle, mis j’attends, coupant en même temps les pommes de terre, souriant parfois, me ravisant vite. Pas de sourire ou la cravache tombe lourdement sur ma peau. JE prépare le tout, une casserole sur le feu, attendant d’être remplie de crème, pour la sauce des pommes de terre. J’attends, première étape faite, je fais en même temps la vaisselle, pour ne pas a la laisser traîner là.

Je fini par chercher les assiettes, pour dresser la table, cherchant ou pourrais être dressé la table, un peu perdu dans ce manoir que je n’ai pas encore visité. Je trouve une table, je ne sais pas trop si c’est ici, m’enfin je dresse la table, tout bien mise, les couvert en place, la serviette plié façon origami, cette fois un oiseau, un pliage que j’ai appris lors de mon dressage. Puis je vais chercher les plats, avant de les mettre à table, sous une cloche, enfin pas aussi belle que là où j’étais, elle semble même jamais utilisé, sont-elles là par hasard ? J’invite mon maître et son hôte a venir rejoindre le repas, tirant leur chaise, restant à côté, debout, serviette sur mon avant-bras, attendant qu’il ait commencé à manger, avant de me joindre a eu.

_________________
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mer 19 Nov - 21:42
Edward Elric
Ca lui arrivait souvent, d'être perdu dans ses songes. Beaucoup plus souvent qu'il ne le voulait, d'ailleurs. Il ne fit même pas attention à Usui qui était parti dans la cuisine, pour dire! Ce ne fut que lorsque Envy claqua des doigts devant son visage qu'il daigna rouvrir les yeux, fixant son ami. Pas besoin de mots, un simple échange de regards suffisait pour qu'ils se comprennent. Surtout lorsqu'il s'agissait des égarements mentaux du mioche...

Son frigo était souvent vide. Il faisait de réelles courses - entendez par là qu'il achetait de la viande, des légumes, et non pas des tonnes de paquets de bonbons - environ toutes les deux semaines, mais en général, ça ne durait pas aussi longtemps. Il faudrait qu'il songe un jour à acheter de la vraie viande, comme il en mangeait étant plus jeune... Il demanderait à Usui, il devait savoir.

Et alors qu'il s'apprêtait à aller voir en cuisine ce que pouvait faire l'hybride, ce dernier revint afin de les inviter à se rendre à table. Ed le suivit silencieusement, Envy hésitant un instant avant de finalement les rejoindre. Le blondinet et l'hybride serpent s'installèrent à table, l'odeur étant prometteuse du plat.

"Ca a l'air meilleur que ce que j'ai pu manger depuis un bon moment!"

"Assis-toi Usui, ne reste pas debout! Tu as droit de manger avec nous, tu sais!"

Il espérait qu'à force, il parviendrait à "apprivoiser" Usui, à lui rendre un peu de sa volonté... Ce n'était pas grave s'il n'y arrivait pas, mais il n'aimait pas trop voir les hybrides ainsi...

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Jeu 20 Nov - 20:56
Usui
- M-merci monsieur.

Sur ceux je me mis à table, servant alors le plat, chacun son assiette avec une part égale dans chaque plat. Je m’assois, prenant ma serviette comme on me l’apprit, déplié et sur mes genoux. J’ai été souvent invité à table, surtout lorsque mes maître avais des hôtes. Dans ce genre de situation, je manger avec eux, pour tromper leur entourage sur mon entretient. Je manger à ma faim, toujours sous le coup du stress, ils suffisent que j’avale de travers, où encore que je parle pour subir ma punition une fois les gens partit. Me tenant droit, manger lentement chaque bouché, appréciant mon plat,  pour moi il manquer un peu de sel, un stress monta en moi. Avant la moindre erreur me valait une semaine de jeûne, en plus des coups infligé.

- C-cela est à votre goût ? J-je pourrais vous en faire souvent de ses plats, je ferais une liste de ce que vous aimez afin de vous faire des plats à vos envies.

Les saveurs que mon palet sentait, me donner cette envie de pleurer. Je ne sais pas trop pourquoi, peut-être parce que tout la passé et derrière moi, même si je sais ce que je vais subir à présent, mais je sais au fond de moi, que rien ne pourra être pire. Mon regard resté sur mon assiette, et surtout mon verre d’eau, que je bus d’un coup avant de m’en servir un autre. Il faut dire que ma nervosité avait asséché ma gorge. Enfin je ne suis pas un bourrin, je me sers avec délicatesse, profitant de sentir le liquide descendre doucement dans ma gorge. Finissant mon assiette petit à petit toujours en savourant la moindre bouché. Ecoutant les bruits qui m’entourent, toujours sur mes gardes, préparant mon corps au moindre coup. A me voir on dirait un pauvre chat battu, apeuré et seul dans une fosse aux ours mal léché…

_________________
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Jeu 20 Nov - 22:25
Edward Elric
Pauvre Usui. Au plus il l'observait, au plus il avait envie de retrouver ceux qui lui avaient fait subir ça pour le venger. Et au plus il avait l'impression d'avoir déjà vu ce comportement apeuré. Mais il arriverait à le calmer, à lui faire comprendre qu'il était en sécurité. Tout comme il arriverait à faire comprendre à Envy quand est-ce qu'il devrait la fermer...

Il regarda Usui les servir avant de s'asseoir et un mince sourire passa sur son visage. Il appréciait son repas, c'était déjà bien... Pour lui, c'était juste parfait, rien ne manquait. Et à voir la façon dont Envy mangeait avec un air plus que ravi, à lui aussi ça lui convenait. En même temps, entre des restes dans les poubelles, des rats, et des paquets de bonbons, on ne pouvait pas franchement dire qu'il avait une alimentation variée et surtout saine...


- C-cela est à votre goût ? J-je pourrais vous en faire souvent de ses plats, je ferais une liste de ce que vous aimez afin de vous faire des plats à vos envies.

Usui avait l'air d'un animal qu'on avait laissé trop longtemps dans une famille de bourreaux avant d'enfin le placer dans un foyer plus chaleureux. Il lui fallait du temps pour prendre ses repères... Mais il y arriverait, il s'en donnait l'ordre.

"C'est excellent, Usui... Et je ne dis pas non à ce que tu me prépares souvent à manger..."

"Ca le changera de toujours se goinfrer de bonbons comme un mioche."

Ed lui fila un coup de pied dans la jambe, le faisant sursauter de surprise et de douleur tandis qu'il sourit à Usui.

"Je me goinfre pas non plus, simplement, j'en mange souvent!"

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Lun 24 Nov - 11:53
Usui
- J-je ne suis pas là pour vous juger…

Je finis mon assiette, voulant presque la lécher pour ne pas en laisser une miette, perdu dans mes pensées, des bonbons ? Je pourrais peut être en faire moi-même ? En suivant une bonne recette il pourrait même être meilleur pour sa santé… Regardant tout le monde avant de proposer un deuxième service, prenant dans mon assiette encore de ce plat, en profitant largement, d’habitude je n’ai le droit qu’à une petite proportion dans ma gamelle, mais il me semble qu’ici je sois un peu plus libre !

Me rasseyant a la fin de mon service, je me remet à manger, profitant comme a la première fois d’une saveur sans égale, mon estomac me fait comprendre qu’il est bientôt remplis, à force d’être privée de nourriture, je n’ai plus vraiment le sens du – mon ventre est plein je n’ai plus faim- j’ai presque l’impression de toujours devoir manger, sûrement l’instinct de survis qui me fait réagir comme tel.  

Je mange toute l’assiette, sans en laisser une miette, je prends même une tranche de pain pour en essuyé la sauce, tellement qu’on pourrait ranger à nouveau l’assiette dans le placard – chose que je ne ferais pas bien sur- Finissant le tout par un verre d’eau, le buvant lentement comme pour en apprécié les saveurs, si l’eau a un goût, surtout lorsqu’on vous en a privé, elle a un goût de liberté et de vie.


- A-avez-vous fini ? Puis-je débarrasser ?

Je m’apprête a me levé, pour  débarrassé les assiettes et tout ce qu’il a sur la table

_________________
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Lun 24 Nov - 13:25
Edward Elric
Il était obligé de manger sucré très souvent s'il voulait éviter l'hypoglycémie. Son tempérament hyperactif faisait qu'il ne pouvait pas manger équilibré, sous peine de maigrir et de faire des crises d'hypoglycémie. Déjà que les crises de panique étaient très handicapantes, alors si en plus il perdait connaissance à cause d'un manque de sucre dans le sang... Heureusement que l'armée ignorait ce problème, sinon, c'est certain qu'il aurait été condamné aux bureaux et à la paperasse... Et ça, c'était hors de question.

Lorsque l'hybride proposa de les resservir, il en redemanda volontiers. Il avait une faim de loup - sans mauvais jeu de mots - et de façon générale, il était un véritable goinfre, capable de beaucoup manger sans être forcément malade. Usui aussi s'était resservi, il avait des repas à rattraper, le pauvre. Au point qu'il avait complètement nettoyé l'assiette avec un morceau de pain... On aurait presque pu ranger l'assiette!


- A-avez-vous fini ? Puis-je débarrasser ?

Ed s'étira longuement, se sentant légèrement somnolant. Il serait bien parti piquer un somme... mais il craignait que ses cauchemars ne reviennent le hanter une fois de plus.

"Je sais pas pour ce goinfre, mais moi, j'ai fini..."

"J'ai fini aussi... Et pas parce que je mange plus que je suis un goinfre!"

Envy le regardait d'un air moqueur. Un air qu'il aurait aimé lui faire ravaler...

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mar 27 Jan - 14:42
Usui
Je débarrasser alors, empilant doucement les assiettes les unes sur les autres, le ventre plein, ravis, heureux, je n’irais peut être pas jusque-là, mais au moins j’étais pour une fois, bien. Mettant alors les couverts dans le même sens, regardant les deux hommes s’échanger des formalités, amicales ? Je n’en sais rien, au regard je dirais qu’ils sont beau rivaux ? Je fais tout cela silencieusement, portant alors les assiettes dans une main et les casseroles dans l’autre, porter plus pour faire le moins de trajet, pour ne pas déranger le monde dans ses trajets, allant alors dans cette cuisine si lumineuse, la miennes était dans une cave ou l’odeur y était renfermé et acre, si ont peu qualifier d’une odeur qu’elle est acre.  Perdu au loin mon corps semblais refuser de bouger, m’appuyant alors sur le lavabo, portant ma main à la tête, pourquoi. Pourquoi faut-il que ses images ne me lâchent pas ? Cela fait un moment que j’ai quitté ce lieu et pourtant. Pourtant je compare tout à ce lieu maudit. Je serre les dents, ma main elle se sert sur les cheveux qui passent au travers de mes doigts. Peut-être qu’un couinement m’échappe, peut-être pas. Je ne sais pas vraiment si je vis le réel ou si je suis dans un coma du a une trop haute maltraitance. Je respire un bon coup, avant de redescendre ma main, attrapant la vaisselle dont l’eau a remplis la cuve, je cherche le produit pour nettoyer, toujours les yeux dans cette brume épaisse.

Mon corps prend le relais sur mes pensée, effectuant rapidement cette minuscule vaisselle la rangeant sur l’égouttoir, finissant de tout laver avec de sécher avec un torchon, regardant ce qui se trouve devant moi, je ne sais si c’est une fenêtre ou bien un placard, je sèche et range voilà ce que je fais. Machinalement, sans couiner, sans soupirer, je le fais tout simplement. Nettoyant pour que tout soit propre la prochaine fois avant de remarquer au dehors, ses fleurs, sauvage surement, je les trouve magnifique, les fixant sans rien remarquer autour. Juste ses quelques fleurs, ses magnifiques fleurs, leur nuance blanche et la perfection même. Je pourrais presque sentir leur odeur, lorsqu’un bruit me rappelle que je ne suis pas dehors mais a l’intérieur, secouant vivement la tête. Sentant mon cœur battre rapidement, comme si. Comme si  je vais recevoir une punition de mettre évader l’espace d’un instant, regardant alors derrière moi. La respiration calme au contraire de mon cœur, rien. Non il n’y a rien, le bruit venais de la salle commune, pas d’un des hommes fouet à la main, soupirant doucement, posant la main sur le cœur, le sentant battre. Le calmant, l’apaisant doucement avant de les rejoindre.

- D-désiré vous autre chose m-maîtres ?

M’adressant a eu d’une voix un peu plus discrète,  la tête pencher en avant, les bras le long du corps, fixant ce plancher sans âme. Relevant doucement la tête pour voir si l’un deux désire quelque chose.

_________________
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mar 27 Jan - 15:25
Edward Elric
Personne ne pouvait comprendre sa façon d'agir, à toujours se montrer aussi méprisant envers les gens. Même Envy peinait à comprendre sa logique par moments... Mais il était ainsi. Il refusait qu'on ait de la pitié envers lui, qu'on lui facilite tout "sous prétexte qu'il était jeune, faible, fragile." Et seuls ceux qui savaient l'apprécier tel qu'il était étaient sincères. Il n'avait pas rencontré grand monde qui méritait d'avoir droit à un peu de respect et d'amitié de sa part. Quant à l'amour... C'était plus compliqué. De toute façon, il n'y songeait pas franchement pour le moment, il avait encore trop de choses de son passé à régler...

- D-désirez vous autre chose m-maîtres ?

Il ne voulait pas tellement entendre ce mot venant d'Usui, mais il ne pouvait rien y faire visiblement... Peut-être à la longue... Edward secoua la tête, rien ne lui venait à l'esprit.

"Non, ça ira, ne t'en fais pas. J'vais somnoler un peu, donc merci de ne pas faire trop de bruit... Surtout toi, Envy."

Il se leva et alla directement s'allonger dans le fauteuil tandis qu'Envy soupira, l'air blasé.

"De nous deux, c'est toi qui fais le plus de boucan à hurler."

"Blah blah."

Envy soupira de nouveau, secouant la tête, puis regarda Usui.

"Il a son caractère, mais il peut être sympa..."

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mar 27 Jan - 16:48
Usui
Il suffit parfois d’un peu d’observation est de bon sens pour découvrir les gens, c’est ce que j’ai réussis à avoir comme sorte de don au fil des années. Enfin don, on va dire que j’ai appris a anticipé ce qui allez me tomber dessus en observant les gestes de mes maîtres. Ici, je vois bien que prononcer maitre ne convient pas, pourtant, je n’arrive pas à nommer autrement les gens, je ne sais quoi, ni comment me comporter autrement que dans l’optique d’obéir a des ordres. C’est ainsi que j’ai vécu ma vie, dans la soumission la plus total. Je l’ai vue dans son regard, pas la peine de me mentir, cela est clair comme le ruisseau dans une montagne. Je chercherais une solution pour ne pas le décevoir. J’irais lire dans un livre comment le nommer autrement, je sais, il m'avais dit de l’appeler Ed...Ou Edward... C'est trop intime comme façon de nommer.

Il alla ce lever pour aller dormir, m’inclinant doucement pas trop, juste la tête en faite, en lui souhaitant un bon sommeil. Regardant alors son ami qui lui rester ici, je me demande d’ailleurs si il vit ici, en tout cas ça m’a tout l’air. Sont-ils frère ? Parfois on n’ose pas montrer sa famille. J’ai déjà pu voir le cas avant. Où on préfère dire c’est un copain, plutôt de dire qu’ils sont de la même famille.

- J-je n’en doute pas monsieur.

Regardant alors cet homme allongé restant là debout en plein milieu de cette pièce, marchant vers la table pour empoigner doucement le dossier de la chaise,  regardant à nouveau l’homme, Envy de prénom je me trompe ? Osant poser une question de simple curiosité.

- P-pardonner ma curiosité, êtes-vous ami ou frère ? J-je me poser juste la question…

Peut-être que son regard était attentionné pour l’homme blond ou tout simplement parce que j’étais curieux mais ma question n’était pas sans sens non plus, il fallait désormais que je sache ce qui entoure cette homme, ce qui lui ferrais plaisir, comment sont ses manières et d’une certaine façon cela m’exister. Non pas dans le sens du fantasme, mais réapprendre d’une autre personne, peut être verrai-je une autre façon de penser, de voir le monde. Un souffle nouveau pour moi.

- C-cela vous dérangerais de m’en dire un peu plus sur lui ? J’aimerais ne pas être une tare dans sa demeure.

_________________
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mar 27 Jan - 20:44
Edward Elric
Rares étaient ceux ayant le droit de l'appeler par son prénom, il fallait vraiment être digne de sa confiance. Sinon, pour tous les autres, c'était Elric ou Fullmetal. Même ceux qu'il avait aidés n'avaient pas le droit à l'appeler par son prénom. C'était ainsi... Une fois allongé dans le fauteuil, il se tourna sur le côté et s'endormit assez vite. Il pouvait s'endormir rapidement, mais était incapable de dormir plus de trois heures de suite... Enfin, incapable... C'était plutôt que ses cauchemars, son passé, revenaient le tourmenter, comme si les crises de panique n'étaient pas assez.

- P-pardonnez ma curiosité, êtes-vous ami ou frère ? J-je me posais juste la question…

Envy fut surpris de cette question. Il est vrai que sa situation était assez complexe... Fuyard hébergé, confident, ami... Un mince sourire apparut sur ses lèvres.

"Je suis son ami. Même si oui, on dirait pas vu la façon dont il se comporte avec moi..."

Mais malgré tout, Ed l'aidait toujours. Jamais il ne l'avait balancé à l'armée, peu importe la tentation... Surtout celle de narguer Ogawa, car il savait très bien que l'argent n'était pas une chose trop importante pour Ed. Enfin, plus exactement, il avait assez d'argent, que ce soit par les missions remplies, les récompenses données par les familles de victimes, ou les divers chantages qu'il exerçait...


- C-cela vous dérangerait de m’en dire un peu plus sur lui ? J’aimerais ne pas être une tare dans sa demeure.

"T'en dire plus sur lui? D'accord, qu'est-ce que tu tiens à savoir, exactement..?"

Il était celui qui connaissait le mieux le blondinet. Et c'est justement parce qu'il le connaissait si bien qu'il profitait de le savoir endormi pour dire à Usui ce qu'il voulait savoir.

_________________



"On me dit gamin pourri gâté. En vrai? J'suis une teigne~
Premier qui fait une remarque sur ma taille, il va prendre cher!!"

Thème de Edward~

Armes:
 
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 27
Localisation : Soit à somnoler dans un coin, soit à fouiner là où j'devrais pas mettre mon nez~

Feuille de personnage
Race :: Secret Défense~
Maître de/Hybride de :: Maître d'Usui
Aime/Sort avec :: Coeur pris, mais c'est un secret entre lui et moi~
Maître Militaire
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Militaire
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ] Mer 28 Jan - 11:29
Usui
Quand il avoua ce qu’il était pour ce maître j’hocher la tête doucement, l’écoutant presque avec passion, pour une fois on me parle presque d’égalité, sans menace derrière, je me sentais plus libre de parler. Me tenant toujours debout, appuyer contre cette chaise, serrant mes doigts dessus, penchant ma tête doucement.  Que savoir exactement, je laisser un petit temps avant de poser mes questions.

- J-j’aimerais savoir ses goûts, ses habitudes, pourquoi il est aussi… Renfermé, a-t-il subit une sorte de détention ?

Un peu comme moi, cela ne pouvait que ce voir, il était, neutre, ronchon, et sur certaine chose délicat, oui j’en irais une conclusion plutôt hâtive c’est vrai, mais je me base sur ce que je vois et sincèrement ce que je vois ne me plait pas. Non pas que je risque de subir, oh non, cela ne me fait rien. Me faire frapper et une de mes devoirs, je sers a passer la colère des humains. C’est ainsi et je l’ai accepté il y a longtemps.

- I-il y a-t-il des choses a ne pas faire ou dire en sa présence ? At-il des allergies a certain aliment ? Je ne voudrais pas mettre sa vie en danger en préparant un repas dont il y serait allergique…

C’est vrai ce serais un peu dommage de faire mourir celui qui vous libère. Surtout qu’il est de l’armée, je me vois mal en face des militaires leur expliquer que tout cela n’est qu’un accident…

_________________
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 24
Localisation : Dans le manoir de mon maître.

Feuille de personnage
Race :: Bélier.
Maître de/Hybride de :: Edward Elric
Aime/Sort avec :: ...
Hybride Docile ♂
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride Docile ♂
MessageSujet: Re: Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ]
Contenu sponsorisé
Regarde moi, offre moi un semblant de vie. Apprend moi à vivre à nouveau. [ Avec Edward ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La montagne nous offre le décor... A nous d'inventer l'histoire qui va avec !
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» Un pub anglais offre bière et tatouages à ses clients...
» Offre UFA et RFA pour les très long contrats NHL
» *regarde dans le trou de la serrure*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrids and Humans ::  :: Quartier résidentiel Sanzô :: Maison d'Edward Elric-
Sauter vers: